Vallourec-Environnement stable en vue au S1 2017, rebond ensuite

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    PARIS, 8 novembre (Reuters) - Vallourec  VLLP.PA  a annoncé 
mardi de nouvelles pertes au titre du troisième trimestre 2016 
et a indiqué que ses résultats devraient bénéficier à partir de 
mi-2017 du rééquilibrage des marchés Pétrole et Gaz et des 
effets continus de sa restructuration. 
    Pénalisé par la réduction des investissements des compagnies 
pétrolières, le producteur de tubes sans soudure en acier a fait 
savoir dans un communiqué que les conditions dans lesquelles il 
opère au cours de ce semestre "devraient rester relativement 
comparables au premier semestre 2017". 
    "Les livraisons et résultats de l'activité pétrole et gaz de 
Vallourec devraient encore être affectés par des conditions de 
marché mitigées au cours des prochains trimestres", a ajouté le 
groupe. 
    Vallourec estime notamment que le rebond des livraisons 
constaté au troisième trimestre aux Etats-Unis devrait se 
confirmer fin 2016 tandis que, dans la zone EAMEA (Europe, 
Afrique, Moyen-Orient et Asie), les faibles volumes et marges du 
troisième trimestre "ne devraient (...) pas connaître 
d'amélioration significative au cours des prochains trimestres". 
    Le groupe redit en outre qu'il accuserait une perte nette au 
titre de 2016, que son free cash flow s'établirait cette année à 
environ -600 millions et que sa perte brute d'exploitation 
dépasserait celle de 2015. 
    Vallourec a enregistré au titre du troisième trimestre une 
perte nette de 160 millions d'euros (contre -164 millions un an 
plus tôt), un résultat brut d'exploitation de -52 millions 
(contre -66 millions) et un chiffre d'affaires de 693 millions 
(-20,5%). 
    Le flux de trésorerie disponible du groupe s'est en outre 
détérioré, à -75 millions d'euros (contre +32 millions). 
    Les effectifs de Vallourec au 30 septembre sont en baisse de 
22% par rapport à fin 2014. 
    Le groupe a également souligné qu'il disposait à la même 
date de 1,316 milliard d'euros de trésorerie alors que sa dette 
à court terme s'élevait à 1,242 milliard, dont 650 millions au 
titre d'un emprunt obligataire arrivant à échéance en février 
2017. 
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2fkydak 
 
 (Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant