Vallourec en net repli en Bourse, les perspectives déçoivent

le
0

PARIS (Reuters) - L'action Vallourec accuse la plus forte baisse des indices CAC 40 et SBF 120 jeudi à la Bourse de Paris, les investisseurs étant déçus des perspectives du groupe qui a prévenu que les coûts de démarrage de ses nouvelles usines continueraient de peser sur sa rentabilité en 2012.

A 9h53, le titre reculait de 3,78% à 54,42 euros, contre un gain de 0,37% pour le CAC 40 et de 0,35 % pour le SBF 120.

"Nous estimons que les coûts supplémentaires liés au démarrage de deux nouvelles usines en 2012, combinés à la prudence du management sur la prochaine hausse des prix, sont des éléments négatifs à court terme pour la valeur", commente dans une note Goldman Sachs, qui recommande le titre à la vente.

De son côté, Bank of America Merrill Lynch rappelle que l'action se négocie 10,7 fois les estimations de bénéfice 2013, soit une décote de 10% par rapport au reste du secteur.

"Un multiple moins élevé semble raisonnable étant donné le manque de 'pricing power' dans un environnement pétrolier et gazier solide, le maintien des coûts, les effets sur les marges des nouvelles usines et l'incertitude sur les autres segments", souligne l'intermédiaire, avec un conseil à sous-performance.

Le producteur de tubes sans soudure en acier - qui fournit les secteurs du pétrole et du gaz, de l'énergie électrique, de la pétrochimie et de l'automobile - anticipe une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 10% cette année, mais estime que son taux de marge brute d'exploitation sera inférieur à celui de 2011.

Sa marge RBE/chiffre d'affaires s'est ainsi établie à 17,7% contre 20,6% en 2010.

"La perspective d'une croissance de 10% du chiffre d'affaires mais de marges plus faibles nous conduit à réduire nos prévisions pour 2012", note Credit Suisse, qui a abaissé sa recommandation sur le titre de surperformer à neutre.

Depuis le début de l'année, le titre affiche encore un gain de 8,5%, portant à 6,6 milliards la valeur du groupe en Bourse.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant