Vallourec demande l'aide de ses actionnaires

le
0
Salarié de Vallourec travaillant sur une tube. (© Vallourec)
Salarié de Vallourec travaillant sur une tube. (© Vallourec)

Le prix de l’or noir est proche d’un plus bas de plus de dix ans. Les groupes pétroliers vont continuer à tailler dans leurs investissements en 2016 après une année 2015 en chute libre. Conséquence : les parapétroliers voient leurs commandes se réduire à peau de chagrin et les prix chutent. Et Vallourec est au cœur de la tempête. Les capacités mondiales de production «sont actuellement de 50 millions de tonnes par an contre une demande d’à peine 30 millions de tonnes», explique Philippe Crouzet, qui vient d’être reconduit pour quatre ans à son poste de président du Directoire.

Alors qu’aucune reprise du marché ne se profile à court terme, le groupe français est contraint de prendre de nouvelles mesures. Restructurations et levées de fonds sont au programme. L’opération de financement, un peu complexe, a deux volets. D’un coté, une émission d’obligations obligatoirement convertibles en actions d’environ 490 millions d’euros qui sera souscrite entièrement par Bpifrance et Nippon Steel Sumitomo, tous les deux actionnaires, et même partenaire pour le japonais, du groupe depuis de nombreuses années.

La réalisation de cette levée de fonds est toutefois soumise au succès de l’augmentation de capital de 510 millions d’euros avec maintien des droits préférentiels de souscription qui sera lancée en parallèle. Les deux actionnaires historiques souscriront à hauteur de leur participation, soit

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant