Vallaud-Belkacem condamne la fin du menu sans porc dans les cantines de Chalon

le
19
Vallaud-Belkacem condamne la fin du menu sans porc dans les cantines de Chalon
Vallaud-Belkacem condamne la fin du menu sans porc dans les cantines de Chalon

L'apaisement et le retour au calme sont les maîtres-mots au lendemain de la décision polémique du maire UMP de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret. Ce dernier a annoncé lundi qu'il allait supprimer le menu de substitution proposé aux enfants lorsqu'un plat contenant du porc est servi dans les cantines scolaires de la ville, au nom du «principe de laïcité».

«Le Parlement vient d'adopter un texte sur le droit à la cantine pour tous, a réagi sur BFMTV Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale. «La seule chose qui doit guider un responsable public est de veiller à ce que chaque enfant puisse manger à sa faim», a-t-elle encore déclaré avec l'intention claire de calmer les tensions.

«Dans les textes, rien n'impose à une collectivité locale d'adopter tel ou tel menu mais jusqu'à présent on a toujours fait preuve de discernement». La ministre a par ailleurs ajouté qu'elle condamnait cette décision qui «prend en otage les enfants». «C'est une façon d'interdire l'accès à la cantine à beaucoup d'enfants».

VIDEO. Fin du menu sans porc dans les cantines de Chalon : Vallaud-Belkacem condamne

Le président de la fédération de parents d'élèves FCPE de Saône-et-Loire, Eric Violette, a également estimé mardi que son organisation «ne pouvait pas approuver» la décision du maire de Chalon. «On lui laisse le droit à l'erreur. C'est une position qui nous choque car pour nous, la laïcité, c'est le respect de l'autre. Or, la décision du maire est une position de laïcard», a-t-il dit.

Ces «débats sur les piscines, sur les cantines, je regrette que ce ne soit pas apaisant», a quant à lui déploré l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (UMP) sur RTL. «Je rappelle que nous sommes en guerre contre le terrorisme. On voit le retour de la religion, le retour de la guerre froide, des assassinats sauvages, je crois qu'il vaut mieux apaiser que stigmatiser».

Interrogé sur BFMTV, Abdallah Zekri, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le mercredi 18 mar 2015 à 12:36

    Ceux qui n'aiment pas le porc ne sont pas obligés d'en manger ; par contre les menus des écoles ne doivent pas changer sur le dicta des étrangers!

  • M7097610 le mardi 17 mar 2015 à 18:31

    si cela ne plait pas, on mange les légumes. Quand on a faim et qu'on est poli, on mange de tout...mais la politesse de nos jours.

  • M7097610 le mardi 17 mar 2015 à 18:30

    il y a 60 ans, beaucoup de français aurait aimé manger du porc a midi...

  • M2734309 le mardi 17 mar 2015 à 17:09

    J'applaudis à deux mains !

  • frk987 le mardi 17 mar 2015 à 16:24

    Le porc ,n'étant pas cher, dans les cantines scolaires, c'est à tous les repas qu'il devrait y en avoir, maintenant aucune loi n'oblige un gamin à manger à la cantine...c'est le choix des parents.

  • M7360510 le mardi 17 mar 2015 à 16:01

    les pièges du communautarisme, incompatible avec la République

  • M7097610 le mardi 17 mar 2015 à 14:45

    Merci Belkacem : FN +10 %

  • jyth01 le mardi 17 mar 2015 à 14:37

    Mangez du porc élevé et abattu en France

  • M7403983 le mardi 17 mar 2015 à 14:30

    M1531771 : exact quand on a faim, on mange de tout ... C'est ce l'on nous avait appris ... Mais la France a changé et l'on peut en voir les conséquences ... jour après jour.

  • M5005891 le mardi 17 mar 2015 à 14:18

    Bravo, enfin un maire digne de ce titre pour la partie laïque. L'école est pour tous, la cantine aussi, que ceux qui ne veulent pas manger ceci se content de la généralité, STOP à la discrimination positive anti-français de souche. Nombre de ceux qui veulent un repas spécial ne paie même pas la cantine....