Valeurs télécoms : la flambée

le , mis à jour à 18:13
1

La France s'achemine vers un retour à trois opérateurs.
La France s'achemine vers un retour à trois opérateurs.

L’offre d’Altice sur Bouygues Telecom provoque à nouveau la flambée des valeurs télécoms. Le retour à trois opérateurs n’est pas pour déplaire aux acteurs de ce marché ultra-concurrentiel.

Dix milliards d’euros sur la table… C’est le montant proposé par Numericable-SFR, via la holding Altice contrôlée par Patrick Drahi, pour s’offrir Bouygues Telecom. Cette fois-ci, le montant est alléchant pour Martin Bouygues alors que l’opérateur télécoms détenu par le groupe de BTP est valorisé entre 8 et 8,5 milliards d’euros par le marché. Si Bercy voit d’un mauvais œil le retour à trois opérateurs, les marchés apprécient malgré le démenti de Bouygues à la mi-journée, assurant qu’aucune négociation n’était en cours.

Lundi, l’action Bouygues s’est envolée de 13,24% à 38,07 euros tandis que Numericable-SFR a fini en forte hausse de 14,15% à 54,79 euros. Les deux autres acteurs du marché n’étaient pas en reste : Iliad (Free) s’envolait de 10,39% à 226,3 euros et Orange gagnait de son côté 7,49% à 14,85 euros à la clôture.

Si l’offre aboutit, Numericable-SFR a déjà prévu de céder une partie des actifs de Bouygues à Free. Les intérêts bien compris des deux frères ennemis des télécoms, Patrick Drahi et Xavier Niel, semblent converger cette fois-ci. Revenir à trois opérateurs pour consolider leurs positions et surtout se partager les dépouilles de Bouygues Telecom (les fréquences notamment). En attendant, Patrick Drahi devra convaincre Martin Bouygues et… les Autorités de la concurrence du secteur.

Le secteur des télécoms est en perpétuelle ébullition et bruisse de rumeurs récurrentes depuis le rachat au printemps 2014 de SFR par Numericable. Patrick Drahi avait alors mis la main sur l’opérateur contrôlé par Vivendi pour 13 milliards d’euros, au nez et à la barbe de Martin Bouygues qui était aussi positionné sur le dossier. Quant à l’arrivée de Free en 2012, elle a permis de casser les prix d’environ 40% dans un secteur figé entre trois acteurs.

Actuellement, Bouygues Telecom compte 11 millions d’abonnés dans le mobile (2,4 millions dans l’internet), Numericable-SFR 23 millions d’abonnés mobile et 6,5 millions d’abonnés internet, Orange 27 millions d’abonnés mobile et 10,5 millions d’abonnés internet. Enfin, Free cumulerait 10 millions d’abonnés mobile et 5,8 millions d’abonnés dans l’internet.

J.G

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mege123 le mardi 23 juin 2015 à 06:15

    pas bon pour le consommateur ni pour le personnel n y pour l état . le mieux serait free avec Bouygues pour ma part je refuserait cette opération