Valeurs refuge : au secours, les taux remontent !

le
1
L'or abandonne 11,8% en dollars depuis septembre. (© DR)
L'or abandonne 11,8% en dollars depuis septembre. (© DR)

Même si avec son programme keynesiano-reaganien, Donald Trump a largement contribué à l’envolée des taux longs, la hausse des taux était à l’ordre du jour depuis la rentrée. De la faute (grâce ?) à la remontée, fût-elle mécanique, de l’inflation et à l’accélération de la croissance mondiale : la Chine a réussi son atterrissage et les Etats-Unis ne sont pas en fin de cycle.

En réalité, il ne peut y avoir meilleure nouvelle comme le prouve la hausse des actions, notamment les banques, qui profitent indifféremment du recul de l’aversion au risque et de perspectives bénéficiaires positives.

Le corollaire est la disgrâce des valeurs refuge, au premier rang desquelles l’or, mais également les actions réputées défensives, surévaluées pour avoir servi de refuge contre des taux d’emprunt d’Etat nuls.

Remontée des taux, pas seulement Trump : remontée mécanique de l’inflation et accélération de la croissance

L’anatomie de la remontée des taux longs américains confirme l’accélération due à l’élection de Trump, partisan d’une relance budgétaire, mais montre aussi que le processus a commencé dès l’été, à hauteur de 40 points sur les sur 100 points de base de hausse.

La responsabilité se partage entre la remontée mécanique de l’inflation liée à la sortie du contrechoc pétrolier des variations annuelles (le pétrole retrouvant ses cours d’il y a un an) et à

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4905181 il y a 3 jours

    Pour la France ce n est pas positif compte tenu de notre endettement il va falloir trouver quelques milliards en plus Juste après le départ de" Pantin 1er"