Valeurs moyennes : les 12 actions favorites d'Oddo pour le second semestre

le
3

Elis, JCDecaux et Edenred font partie des valeurs retenues par le bureau d'analyses Oddo (crédit : Edenred / L. Grassin)
Elis, JCDecaux et Edenred font partie des valeurs retenues par le bureau d'analyses Oddo (crédit : Edenred / L. Grassin)

Loin devant. Alors que la performance de l'indice CAC 40 depuis le début de l'année n'est que d'un peu plus de 8%, le CAC Mid&Small 190 regroupant petites et moyennes valeurs grimpe lui de près de 19%.

Les meilleures progressions de l'indice donnent le tournis : le spécialiste de l'optimisation des flux logistique  Acteos a pris 286% devant l'équipementier Delta Plus Group (+208%) et MND qui fabrique des équipements de montagne (remonte-pentes etc.) (+206%)

A l'inverse, les baisses sont parfois cruelles comme pour les biotechs Cerenis et Adocia (-77%, -65%) ou encore le groupe de sismique CGG (-70%).

Jouer l'exposition à l'Europe

Plusieurs bureaux d'analyses proposent leur liste de valeurs favorites pour faire les bons choix dans cet univers foisonnant. Oddo a récemment communiqué la sienne. Pour lui, la bonne performance des valeurs moyennes au premier semestre a été "portée par une réduction de l’aversion au risque, un momentum positif et des opérations d‘acquisition qui continuent d’attirer les flux d’investissement vers cette classe d’actions sensible à l’amélioration de l’économie européenne".

  A lire aussi : Portzamparc ajuste sa liste de valeurs moyennes préférées pour juin

Il a choisi 12 valeurs, notamment pour leur exposition à l'Europe même si Oddo précise que le stock-picking domine toujours son approche. Il explique toutefois que les valorisations ne constituent pas "un argument d’achat" : "On constate une prime de près de 30% sur les moyennes historiques une proportion non négligeable de nos objectifs de cours est dépassée." Voici sa sélection :

Edenred : Oddo ne s'inquiète pas outre mesure des retards de réforme au Brésil et vise 27 euros. Le bureau précisait dans une note récente : "Les moteurs de la croissance sont multiples compte tenu des fondamentaux des deux marchés du groupe: avantages aux salariés et gestion des frais professionnels". Le titre a déjà progressé de 25% depuis le début de l'année.

Elis : L'objectif de cours est relevé de 20,50 à 24 euros alors que l'acquisition de Berendsen est vue comme une excellente opportunité stratégique.

Elior :  De bons fondamentaux, un  plan stratégique 2020 sur les rails et une valorisation abordable avec un PER 2018 à 18,2. L'objectif de cours est relevé de 27 à 30 euros.

Eurofins : l'objectif de cours est remonté de 475 à 560 euros alors que le bureau d'analyses est persuadé que le spécialiste de la bio-analyse sera en avance sur ses objectifs 2020.

Faurecia : l'équipementier automobile figurait déjà parmi les top picks d'Oddo pour le premier semestre pour jouer une réduction attendue de son importante décote grâce à un redressement de la rentabilité. Fin mars, Oddo écrivait : "Société  de croissance dans un marché en croissance, Faurecia devrait, au gré de la confirmation du redressement de sa profitabilité, changer de statut avec une réduction de sa décote boursière. L’assainissement de sa structure financière milite également pour un tel changement". 

JCDecaux : la performance du titre du spécialiste de la communication en extérieur est pour le moment plutôt à la traîne du reste de la sélection avec une hausse limitée d'un peu moins de 4%.

Kaufman & Broad : le promoteur affiche une bonne visibilité sur 2017 et devrait profiter d'un marché du logement bien orienté en France.

Mersen : l'ex Carbone-Lorraine est considéré comme une recovery. De fait, le titre a repris plus de 40% depuis le début de l'année. L'objectif de cours est relevé de 30 à 32 euros.

Orpea : le spécialiste de la dépendance a doublé de taille en quatre ans. Ses résultats sont solides et le titre confirme son statut de valeur de croissance. L'objectif de cours est une nouvelle fois relevé, cette fois de 95 à 116 euros. 

Plastic Omnium : c'est le deuxième équipementier automobile dans la liste d'Oddo avec FaureciaMalgré la progression spectaculaire de l'équipementier automobile depuis cinq ans (+416%), le potentiel de croissance reste important pour une valorisation attrayante.

Rubis : le spécialiste du stockage des produits pétroliers fait son entrée dans la sélection Oddo. Le bureau loue la solidité de son modèle et sa politique d'acquisition. L'objectif de cours est rehaussé de 115 à 120 euros.

Sopra Steria : l'objectif de cours sur la SSII est relevé de 155 à 175 euros.

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5753892 il y a 4 mois

    Tous ces titres sont trop chers

  • jmc83210 il y a 4 mois

    Il manque soitec recommandé par oddo

  • TURBOLT il y a 4 mois

    mdr toutes red