Valeurs médias : un risque de contagion venu des Etats-Unis

le , mis à jour le
0
Les chaînes de télévision traditionnelles s'inquiètent de la montée des sites de vidéo à la demande. (© TF1 / Mtrepoloe TV / NextRadio TV / NRJ Group)
Les chaînes de télévision traditionnelles s'inquiètent de la montée des sites de vidéo à la demande. (© TF1 / Mtrepoloe TV / NextRadio TV / NRJ Group)

Après avoir publié des résultats semestriels plutôt convaincants, on pensait que les groupes de télévision française allaient passer un été sans encombre.

Mais patatras ! Début août, un mouvement de panique venu des Etats-Unis a entraîné une forte baisse du secteur.

La raison : l’annonce par Disney d’une baisse des abonnements pour sa chaîne de sport ESPN (numéro un mondial du sport à la télé). Résultat : une chute du cours de 10 % en une séance.

Des groupes importants du secteur (21st Century Fox, Viacom) ont également déçu les investisseurs avec des trimestriels inférieurs aux attentes.

En fait, c’est tout le modèle économique des chaînes de télévision qui est remis en cause. Les consommateurs semblent se détourner des abonnements au câble pour s’intéresser davantage à la vidéo à la demande sur Internet, type Netflix. Un changement de comportement qui inquiète les investisseurs.

Bloc "A lire aussi"

En France, Netflix n’a pas encore révolutionné le marché. Les spécialistes de la télévision en streaming n’empêchent pas (pour le moment) les groupes de télévision de publier de bons chiffres. Dans un contexte publicitaire qui s’est enfin stabilisé, la visibilité semble effectivement s’améliorer un peu. Les anticipations sur la fin d'année et du

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant