Valérie Trierweiler regrette son tweet

le
0
La compagne de François Hollande avoue ne pas avoir calculé les conséquences de son message de soutien à Olivier Falorni, dissident socialiste et candidat à La Rochelle contre Ségolène Royal.

Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République François Hollande, regrette son tweet de soutien au dissident PS Olivier Falorni, l'opposant victorieux face à Ségolène Royal aux législatives à La Rochelle, rapporte Le Parisien mercredi. «J'ai commis une erreur», aurait confié la première dame à une proche. La semaine dernière, la première dame avait confirmé l'authenticité de son message à l'AFP et même assuré en off à RTL qu'elle ne regrettait pas son geste.

«Elle n'a pas bien calculé les conséquences que son tweet aurait sur l'autorité du chef de l'État, sur le PS, sur ses enfants et ceux de François Hollande», explique un ami du couple au quotidien. «François Hollande était furieux. Il est clair que cela ne pourra pas se reproduire», avoue-t-il. Et d'ajouter: «Le tweet n'a pas eu d'incidence sur le score final à La Rochelle. Au plan national, le PS a obtenu la majorité absolue et n'a pas perdu quarante sièges, comme le prédisaien

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant