Valérie Trierweiler : «Je n'aimais pas les ors de l'Elysée»

le
6
Valérie Trierweiler : «Je n'aimais pas les ors de l'Elysée»
Valérie Trierweiler : «Je n'aimais pas les ors de l'Elysée»

Dans quinze jours, elle aura 49 ans. Malgré son hospitalisation au lendemain de la révélation de la liaison de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet, Valérie Trierweiler a voulu honorer sa promesse de se rendre en Inde avec l'organisation humanitaire Action contre la Faim (ACF).

Et ce voyage, nous l'avons fait pas à pas avec elle. Dans l'avion, en voiture, lors de ses déplacements pour visiter un hôpital et parcourir les bidonvilles de Bombay, dans une chambre d'hôtel même, nous avons eu avec elle de tranquilles tête-à-tête.

En privé, pudique mais spontanée, elle ne nous a rien caché de ses premières impressions de « femme libre, célibataire pour la première fois en trente ans ».

Ce déplacement prévu depuis un an tombe finalement à point nommé. Comme une respiration. « Je n'aimais pas les ors de l'Elysée, assure-t-elle. L'Inde, c'est un retour vers la liberté, loin du monde politique et de ses trahisons. Moi, j'assume ce que je suis, ce que je dis. On ne peut pas dire que je n'ai rien fait de bien en dix-neuf mois. »

Jusqu'au dernier moment, elle a subi « une grosse pression » pour annuler. Mais pendant tout le voyage, elle a répondu aux SMS du Président : « Il s'inquiétait de la bonne organisation du voyage et de ma santé », révèle-t-elle dans l'avion du retour. Le récit de nos trois jours au côté de l'ex-première dame.

Dimanche 26 janvier, 11 heures. Vol AF218

L'Airbus s'arrache du tarmac de l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle, direction Bombay, la capitale économique de l'Inde.

Valérie Trierweiler, dont la tranquillité est assurée par un officier de sécurité, a la mine pâle, les traits fatigués et la silhouette amincie dans un tailleur-pantalon noir. Tout juste un foulard bariolé parvient-il à redonner un peu de couleur aux joues creusées de celle qui, une quinzaine d'heures auparavant, était encore la première dame de France.

On le perçoit, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le jeudi 30 jan 2014 à 10:43

    Elle est honnête et sympha

  • kelbelom le mercredi 29 jan 2014 à 20:19

    Menteuse.

  • dgui2 le mercredi 29 jan 2014 à 19:52

    Et la voila maintenant qui se dit CELIBATAIRE !!! Elle oublie simplement qu'elle est toujours MARIEE à un certain Mr Trierweiller. Je me demande ce qu'il attend, le cocu, pour demander maintenant le divorce et pour la saigner à blanc ....

  • M4333993 le mercredi 29 jan 2014 à 19:49

    les meilleures blague et hypocrite de l'annee ! ja'ime pas le caviar mais çà serait idiot de le jeter. Au fait, c'est bien l'ONG qui a payé avion et séjour et nous l'officier de sécu ? du pognon gaspilé au detriment des pauvres... allez ouste!

  • rodde12 le mercredi 29 jan 2014 à 19:39

    Ils sont trop verts, dit il et bons pour des gougeas.

  • lompala le mercredi 29 jan 2014 à 19:38

    Ras le bol de cette dame; oubliez-là puisqu'elle n'a plus d'importance et parlez donc de chose importante .....la fille de monsieur Peillon par exemple!!!!!