Valérie Trierweiler : «Hollande et Royal sont indissociables»

le , mis à jour le
4
Valérie Trierweiler : «Hollande et Royal sont indissociables»
Valérie Trierweiler : «Hollande et Royal sont indissociables»

Depuis la sortie de son livre choc, «Merci pour ce moment», en septembre, Valérie Trierweiler n'avait jamais accordé d'entretien à la presse française. Alors que son best-seller sort ce mercredi en édition de poche, l'ex-première dame, redevenue simple journaliste, se confie en exclusivité au «Parisien-Aujourd'hui en France». Elle revient sur sa relation avec François Hollande et sur... Ségolène Royal.

Etes-vous toujours en contact avec François Hollande ? Lui en voulez-vous encore ?

VALÉRIE TRIERWEILER. Connaissez-vous cette citation de Roland Barthes dans « Mythologies » ? « Toute désinvolture affirme que seul le silence est efficace. »

Ségolène Royal est de plus en plus présente aux côtés de François Hollande, certains médias la désignent même comme une sorte de vice-présidente. Que vous inspire ce retour au premier plan ?

Je m'incline. Ils sont indissociables. Cela dépasse leurs enfants. Tous les deux partagent un goût immodéré pour la politique. Le pouvoir est leur raison de vivre, leur obsession commune. L'enjeu a longtemps été de savoir lequel des deux accéderait à l'Elysée. C'est tranché. Lorsqu'en 2005 leur rivalité a pris le pas sur leur complicité, j'ai servi d'instrument pour la conquête du pouvoir. J'ai été naïve. Ce n'est pas ce sang-là qui coule dans mes veines. J'ai cru à cet amour, mais il n'y avait pas de place pour une autre femme dans cette histoire. Maintenant, ils peuvent se retrouver et s'entraider. Et utiliser à leur profit les médias et le pouvoir dont ils raffolent l'un comme l'autre. Rien de nouveau sous le soleil.

Trois ans après son élection, les Français restent sceptiques sur l'action de François Hollande à l'Elysée. A-t-il une chance d'être réélu ? Doit-il céder sa place à Manuel Valls ou à un autre en 2017 ?

L'obsession légitime des Français, c'est le chômage. Pour le reste, les deux hommes prônent la même politique. Et une élection n'est jamais jouée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mercredi 13 mai 2015 à 18:56

    Si elle s'ennuie, elle devrait approfondir le rôle de casse-noisette (pointes à part) !!!

  • vmcfb le mercredi 13 mai 2015 à 17:46

    Qui c'est cette Valérie? Une élue? Un cadre d'une grosse boîte? Un héros de la révolution cubaine?..

  • pichou59 le mercredi 13 mai 2015 à 11:38

    Comme 60 % de Français, je vais devenir propriétaire de ma résidence principale et je paierai mes impôts.; il faut sortir son mouchoir?

  • M7097610 le mercredi 13 mai 2015 à 10:29

    il est tout a fait capable d'avoir évoqué les sans dent. je la crois sur ce sujet que 99 % des dirigeants du PS peuvent aussi avoir dit. On peut donc rigoler également de son 1.60 mètre...