Valérie Trierweiler fait son come-back... sur la BBC

le
0
Valérie Trierweiler fait son come-back... sur la BBC
Valérie Trierweiler fait son come-back... sur la BBC

Messieurs les anglais, tirez les premiers. Alors que Valérie Trierweiler n'a pas fait de promotion en France ni de déclaration publique depuis le 4 septembre et la sortie de son livre choc « Merci pour ce moment », ce sont les médias britanniques qui vont recueillir ses premières impressions. A commencer par la célèbre BBC qui a décroché une interview télé de l'ancienne compagne du président.

L'entretien a été discrètement enregistré, hier, dans les studios parisiens de la chaîne publique anglaise. Il sera diffusé lundi dans « Newsnight » un des programmes du soir. Trierweiler sera également l'invitée vedette d'une autre émission phare de la BBC « The Andrew Marr Show », que les Britanniques pourront voir dès dimanche. Décidément très courtisée de l'autre côté de la Manche, l'ex-première dame fera aussi la une du très sérieux « Times » de Londres, ce samedi, avec une longue interview à la clé dans le supplément magazine. Une couverture royale qui accompagne le démarrage de l'édition anglaise de son best-seller, « Thank You for This Moment », dont 10 000 exemplaires ont déjà été précommandés sur Internet avant même la sortie en librairie.

Déjà 600 000 ventes en France

François Hollande en prendra-t-il encore pour son grade lors des multiples prises de paroles à venir de son ex ? A l'Elysée, on redoute le pire... D'autant que les tabloïds anglais sont friands de la vie privée des politiques... et toujours prompts à se moquer des Français. « Valérie est surtout heureuse d'avoir eu la reconnaissance du public, élude son agent littéraire, Anna Jarota. Dans toutes les librairies où elle passe l'accueil est excellent. Il y a une différence entre les commentaires très durs de la presse française à son égard et les encouragements qu'elle reçoit sur place. A présent, il y a une vraie curiosité à l'étranger. Valérie sera à Londres pour quatre jours à partir du 22 novembre. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant