Valérie Trierweiler devient millionnaire grâce à son livre choc

le
0

VIDÉO/INFOGRAPHIE - En seulement 16 jours de commercialisation, le best-seller de l'ex-première dame s'est vendu à 442.000 exemplaires, selon l'éditeur. Valérie Trierweiler aurait déjà gagné 1,3 million grâce à Merci pour ce moment.

Merci pour ce moment continue à caracoler en tête des romans les plus vendus. Le livre de Valérie Trierweiler s'est écoulé à 442.000 exemplaires (dont les e-books) entre le 4 et le 20 septembre, soit en seulement 16 jours de commercialisation, indique l'éditeur (Les Arènes) au Figaro. Un succès commercial et financier tant pour la maison d'édition que pour l'auteur.

Chaque exemplaire de ce livre qui revient sur l'expérience de Valérie Trierweiler à l'Elysée et sa liaison avec François Hollande est vendu 20 euros l'unité. Le montant des recettes frôle donc les 9 millions. En général, un peu plus de 50% du prix public d'un roman (53%) revient aux distributeurs pour amortir leurs frais (équipes commerciales, distribution, transport, stockage, gestion des livres retournés). Le reste du pactole, 47 %, est donc distribué entre l'éditeur, l'auteur et son agent. Ces derniers se partagent donc la somme de 4,1 millions d'euros.

Un gain de l'ordre de 1,3 million pour Valérie Trierweiler

Selon les projections du Figaro, l'hypothèse la plus probable serait que la journaliste de Paris Match ait négocié 100.000 euros d'avance sur recette, puis des paliers sur les ventes de 10% du prix de vente du livre pour les 15.000 premiers exemplaires, puis 12% jusqu'à 30.000 et 14% sur le reste. Ainsi, au total, l'ex-première dame toucherait 1,3 million d'euros grâce à son roman. Côté impôts, Valérie Trierweiler pourra étaler fiscalement ses droits d'auteur sur cinq ans pour en payer moins...

La maison d'édition toucherait donc près de 2,8 millions d'euros. Une somme importante, d'autant que l'éditeur a su limiter les coûts: le livre a été imprimé en Allemagne, ce qui est un peu moins cher qu'en France, et les dépenses marketing ont été réduites. Nul besoin de faire une campagne marketing pour ce roman dont tous les médias ont parlé.

Initialement, le nombre d'exemplaires imprimés était de 200.000. Rapidement, la maison d'édition avait décidé d'imprimer 270.000 exemplaires supplémentaires, portant le total à 470.000 livres imprimés. Un tel succès est rare en France. Seuls quelques auteurs à succès comme Amélie Nothomb peuvent se permettre un premier tirage à 200.000 exemplaires d'un roman. Et le démarrage des ventes avait été trois fois plus fort que le précédent record détenu par Fifty Shades of Grey, le best-seller mondial de la Britannique E.L. James.

Le roman à succès de l'ex-compagne du président doit encore se confirmer pour égaler le roman à succès de la britannique. De fait, les lecteurs se ruent moins sur le livre de la journaliste de Paris Match.

VIDÉO - Les ventes du livre de Valérie Trierweiler atteignent des records.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant