Valérie Trierweiler, de l'ombre à la lumière

le
0
PORTRAIT - La journaliste politique, compagne de François Hollande, «ne voulait pas s'exposer». L'affaire d'une possible enquête de police l'a poussée sous les feux des projecteurs. Portrait d'une fausse discrète.

« Je ne souhaite pas m'exposer ». C'est ce que dit la journaliste politique Valérie Trierweiler, 46 ans, depuis qu'elle forme un couple avec François Hollande. Pourtant son nom est dans tous les médias depuis la publication mardi d'un article de l'Express affirmant qu'elle a fait l'objet d'une enquête de la Direction du renseignement de la préfecture de Paris.

La jeune et ambitieuse angevine d'origine modeste débarque à Paris à 20 ans. Munie de son DESS en sciences politiques, elle est recrutée en 1988 par l'hebdomadaire Profession politique. Deux ans plus tard, la journaliste jugée brillante et sympathique par ses confrères est débauchée par Paris Match, où elle rencontre le secrétaire de rédaction Denis Trierweiler, qu'elle épouse quelques années plus tard en deuxième noces et dont elle a trois fils.

Alors qu'elle suit pour le magazine le Parti Socialiste, elle se lie d'amitié avec François Hollande. Ce serait à l'été 2005 que la relation entre l'homme poli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant