Valérie Pécresse : «Valorisons les militants»

le
0
INTERVIEW - Pour l'ancienne ministre, proche de François Fillon, l'UMP n'a pas été assez mobilisée dans la présidentielle.

LE FIGARO. - Peut-on, comme Alain Juppé, résumer la campagne à l'UMP à un «choc de personnalités»?

Valérie PÉCRESSE. - La question du leadership à l'UMP doit être tranchée: nous n'avons plus de président depuis que Nicolas Sarkozy a annoncé sa mise en retrait de la vie politique. Les questions posées aux militants sont donc: «Qui est le meilleur opposant à François Hollande? Qui est le plus rassembleur de toutes les sensibilités de l'UMP? Et qui est en mesure de nous faire gagner?» Y répondre c'est dessiner le profil du prochain président de l'UMP.

Quels sont les enjeux derrière la question du leadership?

Ils sont nombreux. Mon rôle de future secrétaire générale sera d'inventer une nouvelle forme de militantisme, plus démocratique, plus participatif, plus ouvert. Les militants auraient aimé être plus utiles pendant la présidentielle et que leurs idées soient davantage entendues par le siège national. Ils pensent que cela aurait empêché la montée du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant