Valérie Pécresse : «Il faut supprimer les départements»

le
0
Valérie Pécresse : «Il faut supprimer les départements»
Valérie Pécresse : «Il faut supprimer les départements»

La députée des Yvelines, chef de file de l'UMP au conseil régional d'Ile-de-France, critique fermement le gouvernement. Elle estime que le texte sur la réforme territoriale est un « rendez-vous manqué ». Quant à l'avenir de l'UMP, l'ex-ministre de Sarkozy est favorable à une primaire.

Le projet de réforme territoriale est présenté mercredi en Conseil des ministres. Vous aviez parlé de « brouillard » quand il avait été annoncé. Vous y voyez plus clair ?

VALÉRIE PÉCRESSE. Non, c'est un rendez-vous manqué. Une bonne réforme territoriale doit reposer sur trois piliers : des économies, la simplification et la transparence, c'est-à-dire la nécessité de rendre des comptes aux contribuables sur la bonne utilisation de l'argent public. Je ne retrouve pas cela dans le projet de François Hollande, qui me paraît encore très confus.

Mais la réduction à 14 régions, avec des compétences ciblées, a pour but de simplifier et de faire des économies...

Ce n'est pas en fusionnant les régions qu'on fera des économies. On va gagner quelques dizaines de millions, c'est marginal comparé à un budget des collectivités locales de 230 Mds? !

Le gouvernement table sur 10 Mds? d'économies...

Les milliards ne peuvent venir que de la suppression d'un échelon. Les départements et les régions font la même chose en matière d'investissements, d'aides aux communes... Pour faire des économies, il faut supprimer les départements, au moins en zones urbaines, et les fusionner avec les régions, et pas en 2020, maintenant !

Et pour la simplification ?

J'attends de voir le texte, mais je suis très inquiète. L'avant-projet ne supprimait pas réellement la clause de compétence générale et permettait à toutes les collectivités d'intervenir sur plein de choses. Or, il faut faire une simplification drastique selon un principe fondamental : une collectivité, une compétence, un impôt. A chaque compétence doit correspondre un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant