Valérie Pécresse accuse Jean-Paul Huchon de «man?uvres»

le
0
Le Conseil constitutionnel rend vendredi un avis très attendu sur l'éventuelle inéligibilité de Jean-Paul Huchon.

Présidente du groupe d'opposition UMP au conseil régional d'Île-de-France, Valérie Pécresse soupçonne le président PS, Jean-Paul Huchon, d'avoir négocié la signature d'un accord sur le Grand Paris contre la possibilité de bénéficier d'un assouplissement de la loi sur le financement des campagnes électorales... «Je remarque, je rapproche simplement deux faits: la signature de l'accord Grand Paris et l'adoucissement de la loi électorale qui vient d'être votée au Parlement», a indiqué mercredi la ministre de l'Enseignement supérieur.

Jean-Paul Huchon est menacé d'inéligibilité pour ne pas avoir intégré, dans les comptes de sa campagne de 2010, deux opérations de promotion de la région réalisées dans les six mois précédant l'échéance. Jugeant trop sévère l'inéligibilité recommandée par le rapporteur public au Conseil d'État, les avocats d'Huchon ont soulevé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Le Conseil constitutionnel rend v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant