Valérie Fourneyron : "Chaque scandale montre qu'il n'y a pas d'impunité"

le
1
Valérie Fourneyron.
Valérie Fourneyron.

La lutte contre les menaces à l'intégrité du sport (corruption, dopage, violences) est devenue primordiale. Comment la France se place-t-elle dans les instances internationales politiques et sportives chargées de ces sujets ?

La France a toujours été leader sur la scène internationale en matière de lutte contre le dopage et de lutte contre la corruption dans le sport. Sur ce dernier champ, l'actualité hexagonale récente vient nous rappeler que nous avons des systèmes de contrôle, de surveillance et des dispositifs judiciaires qui fonctionnent. C'est comme pour le dopage : chaque scandale nous montre qu'il n'y a pas d'impunité. Ceux qui trichent, tôt ou tard, finissent par tomber. Pour répondre à votre question, la France était motrice lors de la création de l'Agence mondiale antidopage (Ama) en 1999. Aujourd'hui, notre pays fera partie des tout premiers à transposer dans son droit national le nouveau Code mondial antidopage plus ferme, plus efficace.

Dans le domaine de la lutte contre les matches truqués, la France a "tenu la plume" lors de la rédaction de la convention européenne qui vient d'être signée par une grande partie des pays du Conseil de l'Europe et qui permettra une meilleure coordination transfrontalière. Alors, oui, la France est à la pointe pour la défense de l'éthique du sport. Mais c'est un combat qui n'est jamais gagné : il ne faut jamais s'endormir sur ses lauriers, continuer à se battre, à convaincre, à trouver...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 26 nov 2014 à 19:08

    la France a "tenu la plume"!!! le gouvernement ferait mieux de se doper pour relancer des grands chantiers de TP......!!!! où sont passés les euros du grand emprunt???