Valeo vend son activité verrous, l'un de ses métiers historiques

le
0
Valeo vend son activité verrous, l'un de ses métiers historiques
Valeo vend son activité verrous, l'un de ses métiers historiques

PARIS (Reuters) - Valeo a annoncé lundi être en négociations en vue de vendre au groupe japonais U-Shin son activité "mécanismes d'accès", marquant ainsi une sortie de l'un des métiers historiques de l'équipementier automobile.

Cette activité, qui regroupe les verrous, les antivols de direction, les poignées et les serrures, est fortement implantée en Europe et en Amérique du Sud.

Elle a généré en 2011 un chiffre d'affaires de 620 millions d'euros, soit 6% environ du chiffre d'affaires total du groupe, et emploie 4.500 personnes sur 12 sites industriels.

En France, l'activité est répartie sur trois sites situés à Nevers, Abbeville et Dijon.

"Ce projet de cession s'inscrit dans la stratégie de Valeo visant à se focaliser sur la réduction des émissions de CO2 et l'accélération de sa croissance en Asie et dans les pays émergents", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich, a par ailleurs déclaré dans une interview à paraître mardi dans La Croix que la Chine devrait devenir son premier marché en 2015, devant la France.

Le projet de cession des mécanismes d'accès reste soumis à la consultation des instances représentatives du personnel et aux autorités de la concurrence.

Il marque l'abandon par Valeo d'un segment où il était entré 25 ans plus tôt via l'acquisition en 1987 de Neiman, l'inventeur de l'antivol de direction éponyme, et dont il était devenu un des spécialistes grâce à la fermeture centralisée des portes et au démarrage sans clé.

Depuis son arrivée à la tête de Valeo en 2009, Jacques Aschenbroich a ramené le nombre des divisions du groupe de 11 à quatre dans le cadre d'une simplification de l'entreprise.

Il avait en revanche abandonné l'objectif chiffré de désinvestissements de son prédécesseur Thierry Morin, bien que certains actionnaires appellent régulièrement de leurs voeux à des cessions d'actifs, voire de l'un des quatre métiers du groupe, pour redresser son cours de Bourse.

Valeo est organisé aujourd'hui autour de quatre pôles, les systèmes de propulsion, les systèmes thermiques, l'aide à la conduite - dont faisaient partie les mécanismes d'accès - et les systèmes de visibilité (phares et essuie-glaces).

Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant