Valenciennes : le soutien de Borloo sauve le club de football de la relégation

le
0
Valenciennes : le soutien de Borloo sauve le club de football de la relégation
Valenciennes : le soutien de Borloo sauve le club de football de la relégation

Après s'être éloigné de la politique pour raisons de santé, Jean-Louis Borloo revient sur le terrain... du football. L'ancien ministre de l'Ecologie de Sarkozy vient de prendre part au sauvetage du club de football de Valenciennes, dont il prend, par la même occasion, la présidence.

«J'ai porté le projet devant la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) en étant le garant des investisseurs. Je serai le président de la holding Diables rouges qui a été créée et qui va contrôler le VAFC. Je ne suis que président par intérim», a détaillé l'ancien ministre, ce vendredi soir.

Selon La Voix du Nord, celui qui fut maire de Valenciennes de 1989 à 2002 était ce vendredi matin au siège de la Fédération française de football (Paris XVe). L'ex-leader centriste participait à une réunion déterminante pour l'avenir du club, condamné à la Ligue 2 à l'issue de la saison, puis au National, en raison de sa situation financière calamiteuse. Accompagné de l'ancien président du club, Jean-Raymond Legrand, Jean-Louis Borloo est venu soutenir le dossier du VAFC devant la DNCG. 

Le club réintégré en Ligue 2

Mission accomplie. Le club a officiellement été réintégré en Ligue 2, ce vendredi, à l'issue de son passage devant les instances du football professionnel. «C'est bon, on sera en Ligue 2 la saison prochaine», a confirmé une source proche du dossier après l'audition du VAFC par la DNCG. Cette bonne nouvelle intervient alors que le club a vu, la veille, sa procédure de redressement judiciaire annulée par la Cour d'appel du tribunal administratif de Douai. 

Jean-Louis Borloo a toutefois démenti avoir investi 500 000 euros pour contribuer au sauvetage de Valenciennes, contrairement à ce qu'avait affirmé la presse locale.

Jean-Louis Borloo, président par intérim

La réintégration de Valenciennes en Ligue 2 ne fait pas les affaires des clubs d'Istres et de Strasbourg, qui espéraient être ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant