Valence relance vraiment la Liga

le
0
Valence relance vraiment la Liga
Valence relance vraiment la Liga

Dominateur, le Barça a perdu face à un Valence excellent en contre (0-2), emmené par un énorme Diego Alves. L'Atlético est désormais à égalité avec les Catalans. Le Real de Zidane est à un point.

FC Barcelone 1-2 Valence

Buts : Messi (63e) pour les Catalans // Rakitic (26e csc), Santi Mina (45+1e)

La gueule de bois est un mystère. Pour les scientifiques, pour ceux qui l'expérimentent pour la première fois, et même pour les habitués. Chacun a son remède de grand-mère, sa solution magique. Mais les ressacs d'une soirée arrosée l'emportent souvent. Celle du Barça dure depuis que Cristiano Ronaldo a décidé de foutre le bordel dans la maison catalane. Les Basques de la Real Sociedad sont passés par là, avant que les soldats du Cholo Simeone terminent le travail et enfoncent un club qui n'avait pas connu une telle remise en cause depuis des lustres. Contre Valence, le Barça a poursuivi sa chute, montrant de gros signes de faiblesses, surtout en défense. Face à une équipe de Valence qui s'est présentée au Camp Nou pour jouer en contre, les hommes de Luis Enrique ont craqué à deux reprises. Oui, la gueule de bois se poursuit. L'Atlético est à égalité avec le Barça, et le Real va dormir à un point de l'éternel rival.


San Diego dégoute les Barcelonais


Le début du match est un grand classique barcelonais. Iniesta et Busquets décide du rythme de la rencontre, Neymar obtient une première occasion, et Suárez chauffe son exter' du pied sur une volée qui passe loin au-dessus des cages de Diego Alves. Le gardien brésilien sort une énorme parade devant Messi sur l'action qui suit et empêche la Pulga de marquer son cinq centième but en carrière. Les dix premières minutes ne ressemblent pas vraiment à celle d'une équipe en difficulté. Les Valencians attendent et souffrent face aux montées d'un Jordi Alba enfin retrouvé. Le latéral espagnol sert Luis Suárez, seul dans la surface, mais le Pistolero manque l'ouverture du score de quelques centimètres. Diego Alves montre qu'il n'a pas volé son surnom de San Diego, avec un deuxième arrêt exceptionnel devant Neymar. Le Barça est en mode…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant