Valence juge de la Liga, Pedro profite des miettes

le
0
Valence juge de la Liga, Pedro profite des miettes
Valence juge de la Liga, Pedro profite des miettes

Bête noire du Real Madrid, Valence et son gardien Diego Alves offrent au Barça, encore vainqueur, une très grosse option sur la Liga 2014/2015. Dans les autres matchs, Levante tient tête à l'Atlético, tandis qu'Eibar continue sa descente aux enfers.

L'equipazo du week-end
Cette saison en Liga, le FC Valence aura signé son grand retour au premier plan. Nouveau propriétaire, nouveaux joueurs, nouvelle vie. En plus de ce visage conquérant, le bastion ché affiche aussi un nouveau statut : celui d'un outsider très dangereux en confrontation directe. Dernière victime à en avoir fait les frais, le Real Madrid se souviendra longtemps de ce Valence 2014/2015. La Maison Blanche avait en effet vu sa série de 22 victoires consécutives s'arrêter le 4 janvier dernier, au Mestalla. Une victoire pleine d'abnégation des hommes de Nuno Espirito Santo sur leurs terres, devant un Real de gala (2-1). Et si ce week-end, le Real Madrid et Valence se sont quittés sur un match nul à Bernabéu (2-2), cette absence de victoire madrilène annihile les derniers espoirs des Blancos pour remporter le championnat cette saison, avec quatre points de retard sur le FC Barcelone à deux journées de la fin. Un point sur six possibles, voilà le piètre bilan comptable des Merengues contre le FC Valence cette saison. L'Atlético Madrid n'a pas fait mieux en tant que tenant du titre, mais le Barça s'est lui offert un 6 sur 6 contre les Murciélagos. Oui, cette année, Valence était un peu le juge d'honneur de ce championnat. En attendant mieux la saison prochaine ?
Le Don Quichotte du week-end
Du grand art. Si l'on devait résumer la performance de Diego Alves ce week-end, ces trois mots correspondraient parfaitement au niveau affiché par l'ancien portier d'Almería. Considéré comme l'un des tout meilleurs gardiens de Liga, le Brésilien sera sans doute l'un des piliers du nouveau Valence dans les années à venir. Comment ? En réalisant des performances du même acabit que celle de samedi soir. Contre le Real Madrid, le gardien a d'abord vu la chance, celle des grands gardiens, lui apporter un bon coup de main. Trois poteaux de Bale, CR7 et Chicharito viendront sauver le dernier rempart ché. Mais à la chance, le natif de Rio de Janeiro…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant