Valence : Ferrero tire sa révérence

le
0
Valence : Ferrero tire sa révérence
Valence : Ferrero tire sa révérence

Clap de fin pour Juan-Carlos Ferrero. Agé de 32 ans, l'Espagnol avait programmé de mettre un terme à sa carrière à l'issue du tournoi de Valence. Un choix pas vraiment anodin pour l'ancien n°1 mondial, puisque le vainqueur de Roland Garros 2003 est originaire d'Ontinyent (60km de Valence). L'anecdote aurait été encore plus belle si, pour son dernier tournoi, le N°1 mondial en 2003 empochait son dix-septième titre. Mais le sort en a décidé autrement en lui attribuant, dès le premier tour, celui qu'il conseille depuis quelques semaines, Nicolas Almagro.

Un ultime match à l'image de sa carrière

Battu par son compatriote en deux sets (7-5, 6-3 en 1h41'), Ferrero s'est défendu avec bravoure, revenant de 5-3 à 5-5 dans le premier set. Une dernière tentative de piqure du « Mosquito » qui n'aura pas suffit à faire basculer une rencontre promise à l'actuel douzième joueur mondial. Le « Roi Carlos » quitte la scène du tennis mondial devant son public. Un public qui l'aura vu au sommet au début des années 2000 avant de passer dans l'ombre de Roger Federer, puis de Rafael Nadal. S'en est suivi des blessures à répétition, le privant de titre pendant plus de cinq ans (2004 à 2009) et qui auront certainement peser dans sa décision de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 32 ans. Revenu sur le devant de la scène en 2010 avec une quinzième place mondiale, Juan-Carlos quitte le circuit ATP à l'issue d'une année 2012 peu glorieuse (17 matchs, 5 victoires). Mais Ferrero laissera surtout une trace indélébile pour son professionnalisme, son fair-play, sa gentillesse et sa classe sur terre battue. Autant de références qui font du "Roi Carlos" l'un des ambassadeurs du tennis espagnol et mondial. alors, gracias y adios Juan-Carlos.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant