Valence évite le piège du Calderon

le
0

Dans ce duel entre deux gros prétendants à la qualification en C1, l'Atletico et Valence se séparent sur un match nul après 90 minutes d'un intense combat (1-1). Les Madrilènes ont voulu fait parler leur expérience, mais Valence a su répondre. Comme un futur grand.


Atlético - FC Valence
(1-1)

Koke (31') pour Atlético Madrid , S. Mustafi (77') pour FC Valence.


On joue la 78ème minute à Madrid. Sur le banc de touche, Diego Simeone fait les cent pas, comme à son habitude lorsque le match n'est pas encore terminé. Valence obtient un coup franc lointain et se retrouve menée d'un but. Pour garder l'Atletico au contact, les Chauve-souris doivent s'envoler dans la nuit castillane pour voir si une brèche est envisageable. Grâce à son capitaine Daniel Parejo, le gardien Moya se retrouve en grande difficulté sur un ballon plongeant sur la barre transversale. Flottant dans les airs, la balle revient sur Guilherme Siqueira, à l'arrêt. Derrière lui, Shkodran Mustafi arrive lancé et propulse la balle dans les filets rouges et blancs. L'égalisation est bienvenue, et les Blanquinegros ne s'en plaindront pas. Dans ce duel entre investisseurs chinois et singapouriens, les négociations se termineront sur un accord de parité. De quoi prouver que le FC Valence est bel et bien un candidat crédible pour de nouveau faire partie des grandes puissances de la péninsule ibérique. Pour le spectacle par contre, on attendra.
Torres joue du coude
On a beau avoir vu du changement en tête de la Liga ce week-end, le gros choc de cette 26ème journée avait lieu ce soir, au Vicente-Calderon. Pour cette sorte de "petite finale" afin de savoir quelle équipe se placera en pole position pour viser la troisième place de cette Liga, les deux entraîneurs surprennent. Déjà privé de Miranda et Antoine Griezmann pour suspensions, Simeone décide de laisser sur le banc Mario Mandzukic au démarrage de la rencontre. De son côté, Nuno Espirito Santo fait des choix forts en alignant un onze complet, tout en se passant des services d'Andrés Gomes, pourtant excellent lors du match aller au Mestalla, et Paco Alcacér, simple substitut d'Alvaro Negredo. Dès le début des hostilités, c'est Valence qui prend le commandement des opérations grâce à son milieu à trois Javi Fuego-Enzo Perez-Dani...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant