Valence et le Barça engrangent, killer Bueno

le
0
Valence et le Barça engrangent, killer Bueno
Valence et le Barça engrangent, killer Bueno

Ce week-end, la Liga était en version double face. Du spectacle et de la purge, des buts et des sales gestes, de l'amour et de la haine. Dans tous ces paradoxes, le Barça réalise la bonne opération en tête. Marcelino, Pablo Piatti ou Alberto Bueno récupèrent les distinctions individuelles.

L'equipazo du week-end
Ce matin, Peter Lim s'est levé pour lire le journal et prendre son café avec un sourire particulier. Pour être franc, sa bonne humeur est tout à fait compréhensible. Dans la lutte intense pour les places européennes, la place de quatrième restait ces dernières journées comme la grande interrogation en Espagne. Qui de Valence, Séville ou Villarreal allait accompagner les trois cadors de Liga en C1 l'an prochain ? A priori, un nouvel élément de réponse est tombé dimanche dans le stade Mestalla, lors de la victoire du FC Valence contre la Real Sociedad. Un doublé de Pablo Piatti en quatre minutes permettait aux Ché de prendre la mesure de la team dirigée par David Moyes (2-0). Mais surtout, cette victoire offre une avance de sept points aux Chauve-Souris, en attendant leur confrontation avec l'Atlético Madrid la semaine prochaine au Vicente-Calderón. Une rencontre qui sent déjà bon le parfum de la Ligue des champions...
Le Don Quichotte du week-end
C'est ce que l'on appelle frapper un grand coup. Après la large victoire du Rayo Vallecano contre Levante (4-2), les journalistes locaux avaient les yeux rivés uniquement sur Alberto Bueno lors de l'après-match. La raison ? Le buteur espagnol a inscrit les quatre buts rayistas, tout simplement. Une performance remarquable, d'autant que la gachette de Vallecas s'est débrouillée pour planter ses quatre pions en seize minutes top chrono (23e, 32e, 33e, 38e). S'agit-il pour autant d'un record de vitesse en Liga ? Non. Lors de la saison 1995/1996, Bebeto, attaquant du Deportivo La Corogne, avait réalisé la passe de quatre contre Albacete en six minutes ! D'ailleurs, lors la saison 1941/1942, les Espagnols Mundo (FC Valence) et Campanal (FC Séville) sont parvenus à marquer 4 buts en dix minutes. Bueno est juste un bon parmi les bons, donc.
Le partidazo du week-end






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant