Valence : des "images de propagande djihadiste" sur l'ordinateur du chauffeur

le , mis à jour le
0
Un homme a foncé sur les militaires postés devant la mosquée de Valence.
Un homme a foncé sur les militaires postés devant la mosquée de Valence.

Des "images de propagande djihadiste" ont été retrouvées sur l'ordinateur du forcené qui a foncé vendredi avec sa voiture sur quatre militaires devant la grande mosquée de Valence, a indiqué samedi le procureur, confirmant une information du Dauphiné libéré. "Ce sont des images qui peuvent être tout à fait trouvées par n'importe qui sur Internet", a déclaré à l'Agence France-Presse le procureur de la République de Valence, Alex Perrin, qui n'a pas précisé s'il s'agissait de propagande du groupe État Islamique. Le matériel informatique du forcené, blessé grièvement par balle par les militaires après sommation et opéré depuis, a été saisi par les enquêteurs lors d'une perquisition à son domicile à Bron, aux portes de Lyon.

Âgé de 29 ans et placé en garde à vue, l'homme, de nationalité française et d'origine tunisienne, "n'a pas contesté la matérialité (des faits) et sa volonté effectivement de renverser les militaires, de les agresser, de les tuer peut-être aussi", lors de sa première audition à l'hôpital dans l'après-midi, selon Alex Perrin. Lors de sa prise en charge vendredi, l'agresseur aurait fait part devant les secouristes de "sa volonté de se faire tuer par des militaires et de tuer des militaires", au motif que ceux-ci "tuaient les gens".

Un fidèle blessé par une balle perdue

Le magistrat a enfin indiqué que le parquet de Valence était "pour l'instant" toujours...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant