Valence accroche le Barça

le
0
Valence accroche le Barça
Valence accroche le Barça

Grâce à un but de Santi Mina à cinq minutes du terme, Valence s'offre un point (1-1) face à un Barça peu en réussite aujourd'hui. Les hommes de Luis Enrique restent leaders, mais voient l'Atlético revenir à deux points.

FC Valence 1-1 FC Barcelone

Buts : Mina (86e) pour Valence // Suárez (59e) pour Barcelone

Ces dernières semaines, une question taraude le monde du football : le trio Messi-Suárez-Neymar est-il le meilleur de l'histoire ? Si les sondages et autre débats ne répondront certainement pas à cette question – qui relève de la subjectivité de chacun – les trois attaquants barcelonais continuent de briller devant les yeux ébahis du monde entier. Cette fois-ci, c'est Luis Suárez qui s'est chargé de mener l'attaque catalane. Dans toute sa splendeur, puisqu'il a d'abord provoqué Abdennour en lui écrasant le bras, avant de se jouer de l'ancien de Monaco sur l'ouverture du score. Mais à cinq minutes de la fin du match, Santi Mina a conclu une action incroyable pour offrir l'égalisation à Valence. Après ce nul, l'Atlético de Madrid est à deux points du Barça. Gary Neville, qui a assisté à la bonne performance de ses protégés depuis les tribunes du bouillant Mestalla, devra lui composer avec une équipe minée par la blessure, mais certainement stimulée par cette excellente opération.

Neymar s'amuse, Parejo régale


Avant que l'ancien Mancunien ne prenne la relève dès dimanche, Salvador Gonzalez est installé sur le banc pour ce choc. Un entraîneur qui doit composer avec dix absents et la forme exceptionnelle du Barça. Valence obtient la première occasion du match, menée par Rodrigo De Paul, l'ancienne pépite du Racing. Dès la cinquième minute, on assiste au premier échange entre le trio d'attaque du Barça. Seul dans la surface, Messi frappe au-dessus de la barre de Domenech. Sur l'action suivante, Neymar gâche un face-à-face avec le gardien valencien. L'enceinte de Mestalla, qui voit déjà ses troupes souffrir, s'adonne au passe-temps préféré des supporters qui reçoivent le Barça : les sifflets pour Piqué. Du coté des Murcielagos, Rodrigo De Paul semble être le seul en mesure de déranger l'arrière-garde barcelonaise. L'Argentin dévie totalement sa frappe, mais fait souffrir Dani Alves. Le quart d'heure passe, et l'équipe ché résiste aux assauts des hommes de Luis Enrique.

L'entraîneur intérimaire semble avoir ciblé…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant