Valeant modifie encore son offre sur Allergan

le
0
VALEANT RELÈVE SON OFFRE SUR ALLERGAN
VALEANT RELÈVE SON OFFRE SUR ALLERGAN

par Rod Nickel et Ransdell Pierson et Caroline Humer

(Reuters) - Valeant Pharmaceuticals International a annoncé vendredi qu'il augmenterait la part en numéraire de son OPA sur Allergan, et ce pour la deuxième fois cette semaine, pour autant que les deux parties négocient.

Le laboratoire canadien précise qu'il versera 72 dollars en numéraire, au lieu des 58,30 dollars proposés mercredi, et 0,83 action par action Allergan, soit une offre atteignant dorénavant 53,8 milliards de dollars (39,5 milliards d'euros) au lieu des 49,9 milliards de dollars de la précédente proposition présentée voici deux jours sur le fabricant de l'antirides Botox.

Cette nouvelle offre a été rendue possible par le fait que le fonds spéculatif Pershing Square, premier actionnaire d'Allergan, a accepté de ne prendre que des titres et non pas du cash pour ses propres actions Allergan.

L'action Allergan a clôturé en hausse de 5,7% à 167,46 dollars en Bourse de New York, après une brève suspension des transactions, tandis que Valeant a pris 1,6% à 142,43 dollars canadiens.

Bill Ackman, le patron de Pershing Square, a dit qu'il avait appelé le directeur général de Valeant Mike Pearson vendredi matin et lui avait proposé de ne prendre que des titres pour ses actions Allergan si la proportion de cash proposée aux autres actionnaires était augmentée.

"Nous pensons que notre geste envers les autres propriétaires d'Allergan représente une déclaration extraordinairement forte concernant notre foi en la valeur à long terme de cette alliance d'entreprises hautement stratégique", a dit Ackman dans un communiqué.

Allergan, qui n'a pas encore répondu à l'offre précédente, a dit qu'il n'avait pas encore reçu la nouvelle offre révisée mais qu'elle serait étudiée avec soin une fois reçue.

Pour l'heure, a-t-il ajouté, les actionnaires n'ont aucune décision particulière à prendre sur ces offres.

Pour l'analyste David Maris, de BMO, le compte n'y est pas avec la nouvelle offre. D'autant, remarque-t-il, que deux jours auparavant le directeur général de Valeant Mike Pearson avait promis de ne pas négocier contre lui-même.

"On dirait un mariage à l'ancienne; lorsque la dot augmente rapidement et sans raison, il est temps de regarder la mariée de plus près", explique-t-il.

L'analyste Ronny Gal de Bernstein Research estime au contraire que la nouvelle offre doit pousser Allergan à négocier avec Valeant. "L'offre semble sérieuse à présent; nous ne pensons pas que l'affaire est faite pour autant mais il est évident que la probabilité de réussite est plus élevée", déclare-t-il.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant