Valbuena peut-il vraiment se relancer à Lyon ?

le
0
Valbuena peut-il vraiment se relancer à Lyon ?
Valbuena peut-il vraiment se relancer à Lyon ?

Il était revenu à Lyon pour consolider son statut en équipe de France. Un an et une sextape plus tard, Mathieu Valbuena a loupé l'Euro et perdu sa place de titulaire à l'OL. Et devrait rester une saison de plus. Mais est-ce bien raisonnable ?

Jean-Michel Aulas l'a récemment assuré, Mathieu Valbuena sera lyonnais cette saison. Après une première année tronquée qui l'a vu perdre sa place en équipe de France, le petit milieu de terrain était pourtant annoncé sur le départ. À Fenerbahçe ou ailleurs. Mais avec ses émoluments à six millions d'euros annuels, peu de prétendants dépassent le stade des discussions. Problème pour lui, il a complètement perdu son statut à l'OL, où il est la cinquième roue du carrosse en attaque. Derrière l'intouchable Alexandre Lacazette, mais aussi Nabil Fekir, Maxwell Cornet ou Rachid Ghezzal, a priori parti pour prolonger l'aventure sur les bords du Rhône. Ce qui fait de Valbuena le cinquième choix pour trois places, et peut-être bientôt le sixième, puisque Lyon cherche une doublure comme avant-centre ou un attaquant de complément. Repositionnement dans l'entrejeu, où la technique et la vision du jeu de l'ancien Marseillais pourraient aider ? Bruno Génésio a déjà son trio Maxime Gonalons/Sergi Darder/Corentin Tolisso avec Jordan Ferri comme doublure de luxe. Seul Clément Grenier – pas prévu dans l'équipe dixit JMA et en instance de départ en prêt – semble avoir un statut moins enviable à ce jour, surtout que l'OL aimerait faire de la place pour Lucas Tousart en doublure au milieu.

La piste Vigo enterrée


Aucune solution ne paraît aussi logique qu'un départ pour Valbuena. Si l'on peut comprendre que la situation politique en Turquie l'ait refroidi par rapport à Fenerbahçe, il est en revanche plus dommageable qu'une éventuelle piste Celta Vigo n'aboutisse pas, ne serait-ce qu'en prêt. Car pour rebondir, le Petit Vélo n'a pas une infinité d'options : en Ligue 1, les seuls clubs en mesure de le recruter n'ont pas besoin de ses services (PSG, Monaco), à l'étranger, aucun championnat ne semble plus à même de lui convenir que la Liga espagnole. Où les seuls clubs susceptibles d'être tentés seront ceux nécessitant un effort, pour dire clairement un choix plus sportif que financier. Ce qui n'est en général pas une option prioritaire chez un trentenaire, à la recherche d'un dernier gros contrat. Celui de Valbuena à Lyon court jusqu'en 2018...

Le train de l'équipe de France est passé


Reste l'option exotique pour assurer un contrat à la hauteur de ses attentes, ce qui lui a réussi par le passé avec le Dynamo…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant