Valbuena et Pogba, îlots d'un naufrage

le
0

Dramatique, l'Equipe de France s'est offert un magnifique revers en Albanie. Rien de positif à en tirer donc, si ce n'est les entrées de Valbuena et Pogba qui auront tenté de compenser les errements d'une équipe à la ramasse.

Equipe de France


Lloris (6) : Un match spécial pour le capitaine, qui repousse d'abord un ballon dans les pieds albanais, sort un bel arrêt trois minutes plus tard, encaisse ensuite un coup franc quasi-imparable et se fait impérial dans les airs. En gros, beaucoup de boulot alors qu'une rencontre face à l'Albanie aurait dû le contraindre au chômage technique. Saloperie d'emplois jeunes.

Evra (5,5) : Le mec cartonne en Italie, dispute une finale de Ligue des champions berlinoise et termine son voyage à Elbasan. La destination de trop pour rentabiliser son pass Inter-rail.

Varane (5) : Cikalleshi, Lenjani, Roshi, Kace, Lila : de sacrés cadors que le défenseur avait la difficile tâche de stopper. Raté.

Sakho (4,5) : Dans son style, Mamad' s'est fendu de quelques interventions musclées en début de match. En revanche, pour tenir le marquage, avoir cuisses de mammouth et une chiure de poussin sur la tête ne suffisent visiblement pas.

Jallet (4) : Faute de mieux, Jaja tente de faire le boulot avec sérieux dans son couloir. Des jambes lourdes dans l'ensemble et surtout, un grand pont de Lenjani qui lui vaut trois points dans le challenge Anthony Réveillère. Remplacé par Sagna (72e) histoire d'exposer un peu plus la famine qui sévit au poste de latéral droit.

Gonalons (6) : Propre sans être fantasque. Un ticket de métro. Remplacé par Valbuena (6,5 ; 58e) qui a démontré en 45 minutes et deux frappes cadrées pourquoi la Russie devrait rapidement rattraper la France à l'indice UEFA.

Kondgobia (4) : 10 dans le dos, 6 sur le terrain, 0 dans ses choix. Une performance facile à déchiffrer donc.

Payet (5,5) : Il est le seul titulaire à avoir décocher de belles ouvertures vers l'avant. Forcément remarquable. Remplacé par Pogba (6,5 ; 45e) qui après avoir perdu un ballon dangereux aux 35 mètres, a mis tout le monde d'accord par sa présence.

Griezmann (3) : Grise mine. remplacé par Ntep (5 ; 58e) aka "Je pousse le ballon, je cours". Au moins, c'est tenté.

Lacazette (5) : A droite en première période, dans l'axe en seconde, Lacaz' n'a pas été le plus feignant, se battant pour récupérer les ballons approximatifs qui arrivaient dans sa zone. Mais Alex n'est pas magicien, comme en témoigne son missile en…



















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant