Valbuena entendu dans l'affaire de chantage le visant

le
0

(Actualisé avec fin de l'audition) PARIS, 20 novembre (Reuters) - Le milieu des Bleus Mathieu Valbuena a été entendu vendredi par un juge d'instruction de Versailles dans l'affaire de chantage présumé le visant et pour laquelle son coéquipier Karim Benzema a été mis en examen, a-t-on appris de source judiciaire. Mathieu Valbuena ne regrette pas de s'être constitué partie civile dans ce dossier et ne fait que se défendre, a déclaré à RMC son avocat, Me Didier Domat, précisant que son client était dans un état psychologique lui permettant de jouer vendredi soir. L'international français, dont l'audition a duré environ 2h30, devait participer dans la soirée à la rencontre Nice-Lyon. "Les dernières révélations parues dans la presse ne le perturbent pas, elles n'ébranlent en rien sa détermination et sa ligne de conduite", a-t-il déclaré. Karim Benzema, âgé de 27 ans, encourt cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende en cas de poursuites. Le joueur du Real Madrid a été mis en examen "des chefs de complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement", selon le parquet de Versailles. Il a été placé sous contrôle judiciaire "avec l'interdiction d'entrer en contact de quelque façon que ce soit" avec Mathieu Valbuena "et les autres mis en examen", ce qui rend compliquée sa présence en équipe de France de football. Sylvain Cormier, l'avocat du joueur, a annoncé qu'il portait plainte pour violation du secret de l'instruction après la diffusion d'extraits d'une conversation téléphonique dans laquelle son client évoque l'affaire de chantage présumé. Les maîtres-chanteurs présumés auraient été en possession d'une vidéo intime embarrassante pour Mathieu Valbuena, selon une source proche de l'enquête. L'entraîneur des Bleus, Didier Deschamps, a fait signer en 2013 à ses joueurs un code de bonne conduite en prévenant que tout écart serait puni d'une éviction du groupe. La charte prône notamment d'être "respectueux", "professionnel", "exemplaire" et "toujours soucieux du collectif". Quatre autres personnes ont été mises en examen dans cette affaire, dont un proche du joueur du Real Madrid. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant