Valbuena, bien au chaud à Moscou

le
0
Valbuena, bien au chaud à Moscou
Valbuena, bien au chaud à Moscou

Si son transfert surprise début août avait suscité le scepticisme, Mathieu Valbuena a su mettre tout le monde d'accord en deux mois à peine : non, son départ au Dynamo Moscou n'est pas un enterrement de vie de footballeur. Bien payé dans une équipe compétitive, Petit Vélo est bien au chaud pour l'hiver.

Mardi 5 août, conférence de presse à Marseille. Mathieu Valbuena, en débardeur noir, lâche quelques larmes alors qu'il annonce son départ pour le Dynamo Moscou. Après 300 matchs, un titre de champion et plusieurs campagnes européennes, le milieu offensif quitte la Canebière le cœur lourd. Parce qu'il quitte son chez soi, ou parce qu'il a le sentiment d'aller s'enterrer dans le froid du championnat russe ? Près de deux mois plus tard, la pertinence du choix de carrière de Petit Vélo est pourtant éloquente. Financièrement ? L'international français touchera 300 000 euros net mensuels, un peu plus que ses émoluments marseillais. Sportivement ? Il n'a pas perdu la confiance de Didier Deschamps en équipe de France, joue le haut du tableau en Russie, la Ligue Europa, et s'est déjà imposé comme l'un des meilleurs joueurs de sa nouvelle équipe. « Leader offensif » selon Sport Express, « meilleur joueur du Dynamo » selon Kommersant, largement présenté comme titulaire inamovible et chouchou des supporters par le reste de la presse russe, Mathieu Valbuena a déjà répondu à une question essentielle : oui, il est toujours joueur de football avant tout, même si comme il l'avait admis peu de temps après sa signature, le Dynamo lui a offert « des conditions financières exceptionnelles ».
Valbuena régale ses coéquipiers du Dynamo Moscou
À Moscou, où il est logé dans l'un des quartiers chics et dispose d'une voiture avec chauffeur, l'ancien Marseillais a vite manœuvré pour se mettre entraîneur, coéquipiers, supporters et observateurs sportifs dans la poche : le 10 août, pour ses débuts dans le championnat russe, il touchait du bois contre le Spartak Moscou six minutes après son entrée, histoire de stimuler la chance. La suite ? Deux buts et cinq passes décisives en six matchs de championnat, une autre « assist » en Ligue Europa contre Omonia Nicosie, et un nouveau statut de leader technique du Dynamo, troisième du championnat après 9 journées. Son appendicite le 15 septembre ? Rien de plus qu'une péripétie lui ayant fait manquer quatre matchs. Probablement de retour contre le PSV Eindhoven en Ligue Europa, même s'il ne devrait pas disputer l'intégralité de la rencontre, Mathieu Valbuena a admis dans une interview pour Sport Express avoir été « agréablement surpris » par la qualité du championnat russe, citant le niveau du Zénith, du Spartak, du CSKA, mais aussi de......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant