Val-d'Oise : la droite savoure, la gauche paie ses rivalités

le
0
Arnaud Bazin va devenir jeudi le président du seul département passé à droite dimanche et attribue la victoire à «une stratégie de campagne très locale» surtout «pas nationale».

Avec 18 voix obtenues lundi matin contre 3, lors d'un vote au sein du groupe de la majorité présidentielle, Arnaud Bazin va devenir jeudi le président du seul département passé à droite dimanche, le Val-d'Oise. Avec deux sièges d'avance. La droite l'a emporté dans quatre cantons: Argenteuil-Ouest et Nord, Franconville et Sannois, et a perdu ceux de la vallée du Sausseron et d'Herblay.

Conseiller général de Beaumont-sur-Oise, non inscrit mais proche de l'UMP, Bazin était déjà le patron des élus de droite au sein de l'Assemblée départementale. Cette victoire «plus que satisfaisante», il l'impute à «une stratégie de campagne très locale», surtout «pas nationale» et basée «sur un bon choix de candidats». Une bataille pensée avec le député maire de Domont, Jérôme Chartier, président de la fédération UMP locale jusqu'en janvier. «Les candidats ont été désignés par consensus locaux dans chacun des dix-neuf cantons. Il n'y a pas eu à mener de long

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant