Vaines recherches après le quintuple meurtre de Nantes 

le
0
Quelque 130 policiers et gendarmes, appuyés par un hélicoptère, ont ratissé une forêt varoise.

La forêt domaniale de la Colle du Rouet, s'étendant sur 130 hectares, a été vainement passée au peigne fin et Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable. Vendredi matin, 120 policiers et gendarmes ont mené une battue dans la commune varoise de Roquebrune-sur-Argens pour retrouver le père dont la femme et les quatre enfants ont été retrouvés massacrés dans son pavillon de Nantes (Loire-Atlantique).

Âgé de 50 ans, l'homme en cavale est recherché depuis qu'il a été repéré pour la dernière fois, le 15 avril dernier, dans un hôtel Formule 1. Outre un hélicoptère, les forces de l'ordre venant en appui de la police judiciaire de Toulon ont fait appel aux gendarmes de Fréjus et de Saint-Tropez, à 80 fonctionnaires de la CRS 55 de Marseille, ainsi qu'à une équipe spécialisée du groupement national d'investigation cynophile composée de huit chiens dressés pour retrouver des restes humains. Ces «renifleurs» de cadavres, formés dans le Lot, venaient d'être mob

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant