Vague d'hommages après la mort du généticien Albert Jacquard

le
1
MORT DU GÉNÉTICIEN ET MILITANT DE GAUCHE ALBERT JACQUARD
MORT DU GÉNÉTICIEN ET MILITANT DE GAUCHE ALBERT JACQUARD

PARIS (Reuters) - La France a rendu hommage jeudi au généticien et militant de gauche Albert Jacquard, décédé à l'âge de 87 ans, saluant la mémoire de ce "porte-parole des démunis", "homme de coeur" et "militant infatigable" de la dignité humaine.

Le chercheur, spécialisé dans la génétique des populations, s'était fait connaître par des ouvrages de vulgarisation scientifique et son engagement auprès des plus démunis, notamment au sein de l'association Droit au Logement dont il était président d'honneur.

"Les Français perdent un savant, et les plus démunis un de leurs plus illustres porte-parole", a réagi François Hollande dans un communiqué. Albert Jacquard était "un grand généticien, un chercheur attaché à la diffusion des savoirs, un professeur renommé et un écrivain respecté", a ajouté le chef de l'Etat.

"Il était également un humaniste engagé qui militait inlassablement pour les droits des plus pauvres, pour leur logement et leur dignité".

Réagissant sur son compte Twitter, la ministre du Logement, Cécile Duflot, s'est dite "très émue" par la mort du chercheur et marquée "par sa vie, sa gentillesse et son oeuvre".

A droite, l'ancien ministre de la Défense Hervé Morin, s'est dit "peiné" d'apprendre le décès de "l'illustre généticien et grand humaniste".

"HOMME PROFONDÉMENT BON"

Après un passage à la tête du service de génétique de l'institut de démographie de Paris puis expert en génétique auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Albert Jacquard se consacre à l'enseignement, écrit de nombreux ouvrages, dont "l'Éloge de la différence" et s'engage en faveur des plus démunis.

Dans son essai "Mon Utopie" (2006), le chercheur décrivait une société idéale dans laquelle certains droits, comme le droit au logement, aux soins médicaux et à l'éducation, seraient des priorités.

"Albert Jacquard savait expliquer combien une économie orientée par la seule recherche du profit à court terme et de la croissance matérielle comme horizon ne pouvaient conduire qu'à la violence, la pauvreté et l'épuisement des ressources", a souligné Europe-Ecologie-Les-Verts dans un communiqué.

Pour le Parti communiste (PCF), Albert Jacquard aura "toute sa vie oeuvré pour faire avancer l'humanité, à son échelle et sans jamais se départir de sa profonde modestie."

Son collègue, le généticien et essayiste Axel Kahn a décrit sur Twitter un "homme courageux et profondément bon".

Dans une interview au Point en juin 2012, Albert Jacquard expliquait être passé de l'indifférence au monde à l'engagement.

"J'essaie désormais d'être dans le camp de ceux qui réagissent. Ce n'est pas de la 'fraternité', mais de la 'solidarité'", disait-il. "La fraternité est subie, la solidarité est désirée".

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le jeudi 12 sept 2013 à 19:21

    Déçu par Hollande et ses complices.