Vague d'attentats en Irak, l'aéroport de Bagdad visé

le
0
SÉRIE D'ATTENTATS MEURTRIERS EN IRAK
SÉRIE D'ATTENTATS MEURTRIERS EN IRAK

BAGDAD (Reuters) - Une série d'explosions, dont celle de deux voitures piégées à l'entrée de l'aéroport de Bagdad, ont secoué lundi plusieurs villes d'Irak, tuant au moins 23 personnes à six jours des élections provinciales.

De multiples attaques, qui ont fait aussi plus de 200 blessés, ont visé la capitale irakienne, les villes de Kirkouk, Touz Khourmato et Samarra dans le nord du pays, mais aussi Nassiriya dans le sud, a indiqué la police.

A Bagdad, les explosions de deux voitures piégées dans le périmètre sous haute sécurité de l'aéroport ont fait au moins deux morts et 17 blessés, précise-t-on de sources policières et médicales

"Deux véhicules ont réussi à atteindre l'entrée de l'aéroport de Bagdad et y ont été laissés en stationnement. Alors que l'on menait des inspections de routine, les deux voitures ont explosé à quelques secondes d'intervalle. Deux passagers qui se rendaient à l'aéroport ont été tués", a dit un policier.

L'attaque la plus meurtrière pour le moment s'est déroulée à Touz Khourmato, à 170 km au nord de Bagdad, où quatre bombes visant des patrouilles de police ont tué cinq personnes et en ont blessé 67 autres, dit-on de source officielle.

Cette nouvelle vague d'attentats a eu lieu à six jours des élections provinciales, considérées comme un test de la stabilité politique de l'Irak après le départ des derniers soldats américains.

Les attentats n'ont pas encore été revendiqués, mais les regards se tournent vers l'Etat islamique d'Irak, la branche locale d'Al Qaïda, en guerre ouverte contre le gouvernement chiite de Nouri al Maliki.

Les élections de samedi prochain doivent permettre de juger de la popularité du parti de Nouri al Maliki face à ses rivaux chiites et sunnites avant les élections parlementaires de 2014.

Kareem Raheem, Tangi Salaün et Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant