Vade retro, François Bayrou !

le
1
Nicolas Sarkozy en meeting, à Neuilly-sur-Seine, le 7 novembre.
Nicolas Sarkozy en meeting, à Neuilly-sur-Seine, le 7 novembre.

En déclarant la gauche persona non grata à la primaire et en criant haro sur Bayrou, Nicolas Sarkozy espère rameuter le noyau dur de l’électorat de droite. Mais se prive de soutiens vitaux pour la présidentielle.

Le burkini est passé de saison, l’internement des fichés S a fini par tourner à vide, nos ancêtres les Gaulois n’ont pas eu le succès espéré ? Pas grave ! Nicolas Sarkozy a trouvé un nouveau truc qui lui garantit, à coup sûr, d’électriser ses réunions publiques : jeter en pâture le nom de François Bayrou, ce faux frère, ce traître, ce malfaisant, ce satané centriste qui a osé voter Hollande en 2012 et sans lequel, à l’évidence, il aurait été réélu.

Et quand ce n’est pas en meeting, il enfonce le clou par tout autre moyen. Le 2 novembre, il fustige, sur Facebook, le président du MoDem, dont Alain Juppé a fait son « compagnon d’alternance », en échange – abominable troc ! – d’une « centaine de circonscriptions » aux législatives de juin 2017 ; Eric Ciotti, un proche, a même porté le chiffre à 150 circonscriptions, histoire d’exciter un peu plus la vindicte des Républicains.

Le 3 novembre, l’ancien président remet le sujet sur le tapis pendant vingt minutes, lors du débat télévisé des candidats à la primaire, pour sommer le maire de Bordeaux de s’expliquer sur cette alliance contre-nature. Et ses lieutenants, François Baroin en tête, n’ont pas été en reste, pétitionnant contre les « compromissions idéologiques » qui menaceraient la droite et la clarté de l’alternance si le « centre girouette » continuait à nuire. L’excommunication définitive est à l’ordre du jour : Vade retro, François Bayrou !

Alain Juppé gravement fautif Tactique logique, cousue de fil bleu, pour un premi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 il y a un mois

    Le playmobil votera pour lui, cela semble acquis