Vaccins antiméningite : pas d'alerte en France

le
0
Au Japon, deux vaccins de prévention des méningites ont été suspendus après six décès suspects de nourrissons dans les jours suivant l'injection. Aucun signal d'alerte n'a été enregistré en France.

Une alerte au Japon, pas d'inquiétude en France. Ainsi peut-on résumer la dernière affaire de pharmacovigilance en date, qui concerne des vaccins pédiatriques utilisés en prévention des méningites. Le nouvel épisode a commencé la semaine dernière, quand les autorités sanitaires nippones ont décidé de suspendre deux vaccins commercialisés depuis deux ans dans ce pays: le Prevenar (vaccin contre les infections à pneumocoques, commercialisé par Pfizer), et l'ActHIB (vaccin anti haemophilus influenzae, Sanofi-Aventis). La décision a été prise suite au décès, début mars, de quatre enfants de moins de deux ans dans les trois jours suivant l'injection de ces vaccins. Depuis, deux autres morts subites de nourrissons dans le même contexte ont été annoncées par le ministère de la Santé nippon. Au moins trois des six bébés souffraient d'insuffisance cardiaque ou d'autres pathologies, selon les autorités de santé japonaises. Une enquête est en cours pour confirmer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant