Vaccination des chiens et chats : le principe de précaution

le
0
Le cas d'un chien porteur de la rage détecté en Espagne en juin 2013 rappelle l'importance de la vaccination. Voici le point sur les précautions à prendre pour votre animal.
La région de Tolède sous surveillance

Responsable de quatre morsures chez des enfants, un chien porteur de la rage a été capturé puis euthanasié en Espagne.

Les informations divergent quant aux circonstances. Selon certaines sources, il aurait été ramené illégalement du Maroc, sans satisfaire aux exigences sanitaires. Pour d'autres, il s'agirait d'un chien voyageant avec son maître, mais dont le vaccin antirabique n'était pas encore à jour lors de son voyage au Maroc.

Quoiqu'il en soit, les autorités espagnoles (pays déclaré indemne depuis 1978) ont mis en place un plan d'urgence et il concerne principalement la région de Tolède ainsi qu'un rayon de 20 km aux alentours.

Vaccination antirabique et obligations

Le cas de ce chien enragé rappelle l'importance de la vaccination, même si de manière générale, elle n'a pas de caractère obligatoire en France.

Sauf les chiens (mais aussi chats et furets) voyageant hors de France mais aussi, sur notre territoire, les chiens dits de première et deuxième catégories tels que définis par la loi sur les chiens dits dangereux de janvier 1999 doivent être vaccinés contre la rage. Voire aussi parfois les chiens et chats (et furets) en vue d'un séjour en camping, pension, etc.

Un chien ou chat dont le vaccin antirabique ne serait pas à jour (et qui ne serait pas identifié, une obligation pour tous les carnivores domestiques en France) serait euthanasié selon le principe de précaution s'il venait à être en contact avec un animal porteur du virus.

En 2011, le cas d'un chiot rapporté illégalement du Maroc et porteur de la rage avait entraîné l'euthanasie de nombreux animaux. Le ministère des Affaires Sociales et de la Santé fait état de neuf cas de rage diagnostiqués chez des chiens en France depuis dix ans.

Aussi, même si l'on pense ne pas avoir à voyager avec son compagnon, la vaccination contre la rage reste vivement recommandée. Elle peut bénéficier du forfait prévention contenue dans certaines formules d'assurance santé animale pour son financement (primo vaccination et rappel annuel).

Maladies et vaccins: la responsabilité du maître

Les autres vaccins visant à protéger les animaux de diverses maladies, dont certaines mortelles, ne sont pas pour leurs parts obligatoires. En effet, c'est aux maîtres qu'en revient la décision, l'article 16-3 du Code Civil précisant que «l'animal étant considéré sous l'entière responsabilité des adultes qui en ont la charge, c'est à eux que revient le libre choix de le faire vacciner ou non, et à quelle fréquence».

Il est possible de demander conseil à son vétérinaire en cas de doute ou de réticence car si certains chiens ou chats peuvent effectivement présenter des effets indésirables, il peut être envisageable pour le professionnel de santé animale d'utiliser un vaccin différent (autre marque).

Enfin, pour une prise en charge par l'assurance santé animale si le maître a souscrit ce type de contrat, tout traitement préventif existant doit être effectué pour pouvoir prétendre aux remboursements en cas de déclaration d'une maladie pouvant faire l'objet d'une protection vaccinale.

» Assurez la santé de vos animaux avec les solutions d'assurance CPLUSSUR.COM

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant