Vacanciers en terrain connu

le
0
Vacanciers en terrain connu
Vacanciers en terrain connu

Ils des cendent à la plage les yeux fermés. Ils ont réservé leur emplacement pour cet été au camping dès qu'ils ont démonté leur tente et dit au revoir au patron, il y a un an. Ils tutoient le réceptionniste de l'hôtel. A l'heure d'une nouvelle vague de départs ce week-end, des millions d'estivants ont décidé de filer bronzer au même endroit que l'année dernière, qu'il y a deux ans, trois ans, cinq ans, dix ans... Et même quarante ans pour les clones du campeur Claude Brasseur (alias Jacky Pic), inconditionnel des Flots bleus dans « Camping 3 ».

 

Selon un sondage de l'institut YouGov pour Airbnb en 2015, 37 % des Français s'apprêtaient à partir là même où ils se doraient la pilule l'année précédente. Pas moins de 45 % confiaient avoir déjà visité le même lieu « cinq fois ou plus par le passé ». Didier Arino, à la tête du cabinet d'études Protourisme, n'est pas surpris par ce phénomène.

 

Recréer une deuxième maison

 

« On a 20 % de vacanciers qui disposent d'une maison de famille ou d'une résidence secondaire qu'il faut bien amortir, et environ un quart des clients de l'hébergement marchand qui retournent plusieurs saisons dans le même établissement », décrypte l'expert. Une réalité à mille lieues des promesses des grandes évasions. « Théoriquement, le voyage, c'est le dépaysement. Mais, en fait, la plupart des touristes fonctionnent par habitude. Ils ont besoin de recréer leur quotidien dans une sorte de deuxième maison », poursuit-il.

 

Cette fidélité n'est pas l'apanage des seniors. Les jeunes, aussi, aiment s'échapper en terrain connu. « Les enfants sont venus au camping avec leurs parents. Adultes, ils reviennent avec leur propre progéniture. Avec une certaine nostalgie, ils souhaitent lui faire profiter de leurs souvenirs, là où se trouvent leurs racines », analyse Guylhem Féraud, président de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant