Vacances : « Prudence sur la route, ne vous gâchez pas l'été »

le , mis à jour à 09:18
0
Vacances : « Prudence sur la route, ne vous gâchez pas l'été »
Vacances : « Prudence sur la route, ne vous gâchez pas l'été »

5 090 ACCIDENTS, 6 617 blessés, 360 décès. Le mois de juillet 2015 avait été particulièrement meurtrier sur les routes de France. Pour que les départs en vacances ne se traduisent pas cette année par la même courbe mortifère, l'avocate Jehanne Collard appelle les automobilistes à lever le pied et les autorités à agir.

 

Craignez-vous ces premiers départs en vacances ?

JEHANNE COLLARD. Oui car ils sont souvent accidentogènes. Pendant les vacances, les automobilistes ont tendance à se relâcher, surtout le jour du départ. Ils sont tellement pressés d'arriver sur leur lieu de vacances qu'ils ont tendance à rouler trop vite. Mais il vaut mieux perdre dix minutes et arriver en vie. Prudence sur la route, ne vous gâchez pas l'été ! Il y a en moyenne 300 décès chaque mois en France sur la route et plus d'un millier de personnes deviennent tétraplégiques ou paraplégiques. Et l'on connaît la raison de ce désastre : drogue et alcool au volant, délit de fuite, refus de priorité, excès de vitesse.

Le ministre de l'Intérieur a pourtant multiplié les mesures (interdiction de l'oreillette, réduction du taux d'alcool autorisé pour les conducteurs novices, nouveaux radars...).

Oui, mais les comportements des conducteurs dérapent depuis de longs mois. Et j'y vois une seule raison : la pression des contrôles, de la gendarmerie et de la police, s'est relâchée. Or, on sait que la plupart des automobilistes sont sensibles à la peur du képi et craignent de perdre des points. Pour arrêter cette hémorragie sur les routes et mettre un terme au relâchement des conducteurs, il faut intensifier les contrôles. Et je demande la création d'une police de la route. Car, si l'on continue à ce rythme, la France risque de décrocher le record européen des routes les plus meurtrières.

 

Comment l'expliquez-vous ?

Alors que le nombre de morts sur les routes est reparti à la hausse depuis un an et demi (NDLR : 3,8 % de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant