Vacances : les jeunes plus économes et exigeants qu'il y a 40 ans

le , mis à jour à 12:31
3

Terminé le grand départ en famille vers la côte, la voiture bondée de valises pour un mois, de crocodile gonflable et autres jeux de plage. Après l'adolescence, les jeunes prennent désormais leur indépendance pour leurs vacances. Selon une étude de la société de change Travelex*, qui fête ses 40 ans, les 18-24 ans n'agissent plus comme en 1976. Ils partent moins avec leurs parents et répartissent différemment leur budget, privilégiant les loisirs. Ils préfèrent également fragmenter leurs congés tout au long de l'année plutôt que faire une grande pause estivale.

 

Selon l'enquête comparative, 58% des jeunes de 1976 dépensaient moins de 1000 euros pour leurs vacances (soit moins de 6500 francs, inflation prise en compte). Une somme déjà conséquente si l'on se souvient qu'à l'époque, le Smic était d'environ 1400 francs par mois, soit 220 euros ! Les jeunes de 2016 sont bien plus économes puisqu'ils sont 71% à consacrer moins de cette somme à leurs congés. A l'inverse, 29% d'entre eux y consacrent plus de 1000 euros.

 

Les vacances n'en sont pas moins importantes pour les jeunes d'aujourd'hui. Par rapport au reste de leurs dépenses, ils réservent en effet une plus grande partie de leur salaire à ces moments de détente que leurs aînés. En 2016, jusqu'à 6% des 18-24 ans dépensent la moitié de leurs revenus annuels pour leurs vacances. Aucun n’y consacrait une telle part il y a 40 ans. Ils sont même 23% aujourd'hui à y consacrer plus de 10% de leur salaire alors qu'ils n'étaient que 18% en 1976.

 

Les activités sportives ont la cote

 

Les jeunes de 2016 sont également très exigeants quant à l'occupation de ce temps libre. Les loisirs (musées, visites guidées, location de matériel...) sont un des principaux postes de dépenses pour 71% d'entre eux, contre 61% en 1976. Les activités sportives sont à elles seules très prisées puisqu’elles représentent un poste de dépense principal pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 5 mois

    Grand départ en famille, mes parents n'ont jamais eu de voiture. Mes premières vacances hors de chez moi à 32 ans après avoir déjà travaillé 18 ans. Et beaucoup de jeunes étaient comme moi à cette époque. Véritable foutaise votre article.

  • M1903733 il y a 5 mois

    Si je comprends bien votre titre est complètement faux.

  • dotcom1 il y a 5 mois

    J'ai rarement lu un tissu d'âneries aussi indigeantes. 1000 euros de 2016 correpondent à 1600 francs de 1976, pas 6500 francs (source INSEE). Travelex croît que les 18-24 ans de 1976 gagnaient 5 fois le SMIC de l'époque???