Vacances d'été: «Trop de complications»

le
1
INTERVIEW - Valérie Marty est présidente de la PEEP. Elle considère que le projet de zonage des vacances estivales ne doit pas être imposé aux familles.

LE FIGARO - Comment jugez-vous les déclarations de Vincent Peillon?

Valérie MARTY - Elles sont incompréhensibles et malheureuses. Alors que la mise en place de la semaine de quatre jours et demi suscite de nombreuses critiques, ces déclarations ajoutent de la tension et de l'incompréhension dans le monde éducatif. Jusqu'alors, nous n'avions parlé ni de 2015, ni du zonage. Sur ce type de sujets, nous attendons davantage de sérénité et de calme.

Quelles sont les questions sous-jacentes à ce raccourcissement?

Le raccourcissement des vacances va engendrer de nombreuses complications, notamment sur la question du baccalauréat. Est-ce la fin de l'examen national? Va-t-on proposer deux bacs en fonction des deux zones? Les épreuves seront-elles...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mardi 26 fév 2013 à 16:12

    Peillon m'avait l'air bien fatigué sous son maquillage... il lui faudrait de longues, très longues vacances, dans les tois zones, plusieurs fois de suite. L'idéal pour lui : ministre du tourisme.