« Va t'allonger, ça va passer », tu parles !

le , mis à jour à 07:00
1
« Va t'allonger, ça va passer », tu parles !
« Va t'allonger, ça va passer », tu parles !

Bien sûr, avec son coefficient 9, Natacha a beaucoup redouté l'impitoyable épreuve de maths. Mais pendant la semaine d'examen du baccalauréat qui vient de s'achever, la vraie angoisse de la lycéenne n'a pas été les intitulés des sujets. « J'étais complètement stressée à l'idée d'avoir mes règles », confie cette élève de terminale S, scolarisée dans le Val-de-Marne. Pas parce que Natacha est « une chochotte », comme le lui a fait remarquer à plusieurs reprises un de ses professeurs, mais parce qu'à 17 ans elle souffre d'endométriose. Cette maladie chronique de l'utérus fait — littéralement — souffrir plus de 2 millions de femmes en France, pendant leurs menstruations. Pour sensibiliser (enfin) les élèves dans les collèges et les lycées, la ministre de l'Education nationale signe cet après-midi une convention avec Info Endométriose. L'association aura notamment des moyens spéciaux pour former le personnel éducatif à bien détecter la maladie, qui peut à terme nécessiter des opérations ou être une cause d'infertilité si elle n'est pas soignée.

 

« Au tout début de ma 2de, j'ai commencé à avoir des douleurs horribles en bas à droite de mon ventre. J'étais pliée, j'en pleurais, j'étais incapable d'écouter un cours, se rappelle Natacha. C'était pareil tous les mois. A l'infirmerie, on m'a d'abord dit : Va t'allonger, ça va passer, puis : Peut-être que t'es constipée, ou encore : C'est sûrement l'appendicite », rapporte pêle-mêle la lycéenne, qui, après plusieurs séjours à l'hôpital, a finalement été correctement diagnostiquée il y a quatre mois.

 

Lors d'une de ses hospitalisations, qui a duré plusieurs semaines, ses parents préviennent le prof principal de Natacha afin qu'il fasse passer le mot aux autres enseignants. « A mon retour, je me suis rendu compte qu'il ne l'avait pas fait parce qu'il n'avait pas jugé cela nécessaire. Pour lui, j'étais en vacances, je ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Eternel problème de toutes ces maladies non reconnues OFFICIELLEMENT comme un handicap majeur, ayez une maladie de Ménière...vous ne tenez pas debout, vous vomissez, mais apte au boulot dit la SS...etc, je vous en trouve 1000 de ces maladies qui vous pourrissent la vie et non reconnues.