V.Collet : " Il faut rester 37 minutes dans la partie "

le
0
V.Collet : " Il faut rester 37 minutes dans la partie "
V.Collet : " Il faut rester 37 minutes dans la partie "
Mercredi, les Bleus défieront l'Espagne pour la deuxième fois dans ce Mondial (après une défaite 88-64 au premier tour). Vincent Collet sait que son équipe est moins mature que son adversaire, mais aussi que l'événement peut surmotiver ses troupes.

Vincent Collet, vous devez être très attentif à la manière de préparer cette rencontre ?
Disons que je souhaite que l'on fasse un grand match. Mais c'est normal, on est en quarts de finale de Coupe du Monde. Il faut qu'on joue nos chances à fond, qu'on profite de cette occasion pour élever notre niveau de jeu. Parfois quand tu joues contre une équipe plus forte que toi, tu t'écroules ; d'autres fois tu es galvanisé par l'événement et tu t'élèves.

La jeunesse de l'équipe de France peut-elle jouer ?
Les jeunes joueurs qu'on a sélectionnés ont un vrai talent qu'il faudra faire grandir. Je suis très content de ce que j'ai vu d'Evan (Fournier), Thomas (Heurtel) ou même Rudy (Gobert) en première mi-temps face à la Croatie. Ce sont tous des joueurs qui ont encore du chemin à parcourir pour devenir des joueurs de haut niveau international. Ces compétitions leur permettent de faire un pas en avant. Mais là où l'équipe me fait plaisir c'est que globalement elle répond présent dans l'engagement, elle a envie de bien faire et c'est une qualité qu'un coach apprécie toujours à sa juste mesure car ce n'est pas toujours le cas.

L'Espagne a-t-elle plus la pression que l'équipe de France ?
Forcément, mais ce sont des joueurs d'expérience, ils ont l'habitude. Ils vont chercher à nous étouffer d'entrée. Si on parvient à rester longtemps dans le match, la pression peut arriver. Comme face aux Russes en 2007. Les Russes avaient dominé sans jamais tuer le match et à la fin ils ont tremblé. Mais il faut rester dans la partie pendant 36 ou 37 minutes. Jouer l'Espagne dans cette configuration là, c'est aussi un moyen de grandir en tant que coach. C'est un match très compliqué mais pas impossible, dans lequel la marge est très fine pour s'imposer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant