Utoeya : la bravoure des Norvégiens

le
0
Lors de la tuerie du 22 juillet, des vacanciers et des résidents ont sauvé la vie d'environ 200 personnes qui fuyaient la fusillade en les récupérant à bord de leurs bateaux.

Un quotidien finlandais, le Helsingin Sanomat, raconte mardi l'acte de bravoure qu'ont accompli deux femmes. Ce couple de lesbiennes, en vacances dans un camping en face de l'île, est en train de dîner lorsqu'elles entendent des cris et des coups de feu. À Utuoeya, qui accueille le camp d'été du Parti travailliste avec 600 personnes présentes, Anders Breivik tire sur la foule.

«Nous avons couru vers le pont, on pouvait sentir l'odeur de poudre, a raconté Hege au Helsingin Sanomat . Puis nous avons entendu un cri terrifiant. Beaucoup de jeunes fuyaient l'île en nageant.» Les deux femmes sautent dans leur bateau pour porter secours aux victimes.

Alors que la fusillade continue, elles font quatre allers-retours en bateau. Leur embarcation est même touchée par une balle. Elles récupèrent des nageurs et un groupe qui s'était caché dans une grotte. En tout, elles ont réussi à reconduire sur la terre ferme environ quarante personnes.

«Ils voulaient tous joindre leurs ami...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant