Utilisez les clauses de votre contrat de prêt pour gagner de l'argent

le
0

Lorsque vous empruntez pour acheter, vous devez regarder le taux d’intérêt de l’emprunt, de l’assurance mais pas seulement ! D'autres clauses du contrat de votre prêt immobilier méritent votre attention : pénalités, modulation, report d'échéance, transfert. En effet, elles impactent directement le coût de votre crédit.

En premier lieu, pensez à négocier la suppression des pénalités en cas de remboursement anticipé de votre crédit. Celles-ci sont généralement égales à 3% du capital restant dû et plafonnées à 6 mois d’intérêts. La suppression de cette clause est particulièrement intéressante si vous envisagez de revendre à plus ou moins brève échéance. En effet, en cas de remboursement anticipé total ou partiel de votre crédit immobilier, la banque peut tout à fait demander des pénalités si elles sont prévues au contrat initial (c'est très souvent le cas)!

La modulation du prêt

Cette clause constitue une vraie souplesse. En effet, sa négociation vous permet, par exemple, de faire baisser le montant de vos mensualités en cas de coup dur! Et, en cas de revenus supérieurs à vos prévisions, vous pouvez rembourser votre crédit plus tôt en économisant les intérêts à venir.

Par ailleurs, si vos revenus sont constitués d'une part variable importante, prévoyez de pouvoir écourter la durée du remboursement. Pour cela, choisissez un crédit à taux fixe et à mensualités modulables. Cependant, la révision des mensualités ne se fait généralement qu’à la date d’anniversaire du contrat. Pensez-y, dès la signature de votre contrat, pour ne pas ne pas perdre un an avant de pouvoir la faire valoir.

Le report d’échéance

Votre contrat vous permet-il de reporter les échéances en cas de besoin? Quelles en sont les modalités? Le principe est simple: les mensualités reportées seront à payer à la fin du crédit. Dès lors votre crédit s'allonge en fonction du nombre d’échéances reportées. Plusieurs reports dans une période limitée sont parfois possibles. Certains contrats permettent même de reporter plusieurs échéances jusqu’à trois fois (non consécutivement) pour une durée totale de 12 mois.

Le transfert d’un prêt vers un autre

Si vous envisagez de revendre votre bien immobilier pour agrandir votre maison, négociez la possibilité de transférer votre crédit en cas d’achat-revente. L’intérêt? La possibilité de conserver les conditions financières accordées lors de la souscription de votre prêt initial dont le taux d’intérêt et certaines modalités. En période de taux bas, cette clause peut être particulièrement intéressante.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant