Utiliser un véhicule représente un coût de 3300 euros par ans

le
2

INFOGRAPHIE - Le carburant compte pour 45% du budget total, devant l'assurance ou l'entretien. L'utilisation d'un véhicule adapté à ses usages permettrait de réduire sa facture annuelle de 10%.

La voiture coûte cher à l'usage. Chaque année, l'utilisation d'un véhicule représente 3300 euros de dépenses pour son propriétaire. Ce sont les conclusions du comparateur de coûts QuelleAutomobile.fr, sur la base de 30.000 simulations d'internautes réalisées sur leur site sur les neuf premiers mois de 3013. Le carburant compte pour près de la moitié de ce budget, à 1500 euros en moyenne par an. L'assurance coûte 620 euros, et l'entretien 460 euros. Le reste des dépenses correspond aux frais de stationnement, de péage, de carte grise ou de crédit. «Malgré cela, près de 70% des personnes interrogées utilisent quotidiennement leur voiture pour aller au travail», note Jérôme Calot, directeur d'activité du site. L'enquête ne détaille cependant pas les variations de ces coûts selon que l'utilisateur roule en diesel ou à l' essence, et vit en zone urbaine ou rurale.

budget automobile

L'enquête s'est également intéressée aux perspectives d'achats en 2014. Si les motorisations diesel devraient maintenir leur suprématie en équipant près de 70% des véhicules achetés cette année par les personnes interrogées, les motorisations essence sont en perte de vitesse. Elles représentent 16,5% des intentions d'achat sur l'année qui vient, alors qu'elles correspondent à près de 30% des véhicules actuellement immatriculés. Cette chute des voitures à essence se fait au profit de nouvelles motorisations présentées comme plus propres: l'hybride, qui constitue 0,8% du parc automobile des personnes interrogées, représente 6,7% de leurs intentions d'achat. «On observe principalement une poussée de l'hybride, assure Jérôme Calot. Il correspond très bien à un usage urbain, pour des déplacements courts à moins de 60 km/H. Il permet de faire d'importantes économies sur le carburant qui est le principal poste de dépense d'un automobiliste.» Le GPL devrait représenter 4,1% des achats cette année, contre 0,2% de voitures actuellement équipées. Enfin, seules 3% des personnes interrogées ont l'intention d'acheter une voiture électrique, alors qu'elles ne se sont toujours pas imposées en France. «Le véhicule électrique rencontre encore des problèmes d'autonomie, même si l'on observe des améliorations notables, explique Jérôme Calot. Il y a également un problème de maillage du territoire en terme de bornes de rechargement, surtout en dehors des grandes agglomérations.»

Poussée de Dacia

En termes de marques envisagées à l'achat, Renault trust les deux premières devant Peugeot. La poussée de Dacia se confirme. La marque low-cost de Renault arrive en effet en deuxième position, avec 8,4% des intentions d'achats, et s'approche des 5% de parts de marché sur les véhicules particuliers en France. «Cette percée correspond tout à fait au besoin de certains conducteurs de réduire le budget alloué à leur voiture, à l'achat et à l'utilisation», estime Jérôme Calot.

Enfin, l'enquête estime que les conducteurs pourraient économiser 330 euros par an sur l'usage de leur voiture, s'ils en possédaient une plus adaptée à leurs usages. «On se focalise souvent sur le carburant, mais il est possible de faire des économies sur chacun des postes de dépenses. Par exemple, on devrait beaucoup plus faire jouer la concurrence sur les assurances, comme on le fait sur les forfaits téléphoniques», conclut Jérôme Calot.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcodan le lundi 27 jan 2014 à 17:28

    Et l'amortissement du véhicule?

  • maijerev le lundi 27 jan 2014 à 09:52

    par an ... pas par ans ...