USA2016-Trump accusé d'attouchements inappropriés par 2 femmes-NYT

le
0
    WASHINGTON, 13 octobre (Reuters) - Deux femmes accusent 
Donald Trump d'attouchements inappropriés dans les colonnes du 
New York Times, des allégations qualifiées de "fiction" par les 
équipes de campagne du candidat républicain à quatre semaines de 
l'élection présidentielle du 8 novembre. 
    Donald Trump s'est efforcé dimanche soir lors du deuxième 
débat présidentiel d'éteindre la vive polémique provoquée par la 
publication d'un enregistrement où on l'entend proférer des 
propos obscènes à l'égard de femmes, se vantant de les toucher 
et les embrasser sans leur permission. 
    Il a notamment affirmé n'avoir jamais mis en pratique ces 
propos, les qualifiant de "conversation de vestiaire". 
    Jessica Leeds, âgée de 74 ans, rapporte le contraire dans le 
New York Times après avoir écouté le débat de dimanche.  
    Dans un témoignage vidéo, elle se souvient d'avoir été 
assise il y a plus de trente ans à côté du promoteur immobilier 
dans un avion en première classe. Après une brève discussion, 
Donald Trump lui aurait touché la poitrine et tenté de mettre la 
main sous sa jupe. 
    "Il était comme une pieuvre", déclare-t-elle, "ses mains 
étaient partout". 
    Une seconde femme, Rachel Crooks, rapporte avoir été 
"embrassée directement sur la bouche" devant un ascenseur par 
Donald Trump en 2005 alors qu'elle était réceptionniste dans la 
Trump Tower, à Manhattan, pour une société immobilière. 
    "Cet article tout entier est une fiction, et le lancement 
par le New York Times d'une campagne de diffamation complètement 
fausse sur un tel sujet est dangereux", met en garde le 
conseiller en communication du candidat, Jason Miller, dans un 
communiqué. 
    Le quotidien annonce en outre avoir reçu un coup de 
téléphone de Donald Trump, démentant les incidents et menaçant 
le journal d'un procès. 
     
 
 (Roberta Rampton; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant