USA2016-Tim Kaine en campagne au côté de Clinton, attaque Trump

le
0
 (Ajoute déclarations) 
    MIAMI/WASHINGTON, 23 juillet (Reuters) - Tim Kaine, 
colistier de la candidate démocrate, est entré en campagne 
samedi et a appelé son camp à être au rendez-vous de l'histoire 
en portant Hillary Clinton à la Maison blanche lors de 
l'élection présidentielle le 8 novembre. 
    Lors d'une réunion de campagne à Miami en Floride, le 
sénateur de Virginie est entré en lice avec un discours 
optimiste mâtiné de phrases en espagnol, au fil duquel il s'en 
est pris à l'adversaire républicain de Hillary Clinton, Donald 
Trump. 
    "Où qu'il aille, il laisse derrière lui des promesses non 
tenues et des vies brisées. Nous ne pouvons pas lui laisser 
faire la même chose avec notre pays", a déclaré Tim Kaine, avec 
à ses côtés la candidate démocrate. 
    Contrairement à Donald Trump, cette dernière "n'insulte pas 
les gens, elle les écoute. Quel concept inédit", a-t-il dit, 
ajoutant qu'il partageait le même credo qu'Hillary Clinton, de 
"faire tout le bien que l'on peut". 
    Hillary Clinton a dévoilé le nom de son colistier vendredi 
soir, détournant l'attention qui était rivée sur Donald Trump 
depuis la convention nationale républicaine de Cleveland cette 
semaine. 
    "Le sénateur Tim Kaine est tout ce que Donald Trump et Mike 
Pence (NDLR, le colistier du candidat républicain) ne sont pas. 
Il est qualifié pour le poste, qu'il pourra assumer tout de 
suite", a dit Hillary Clinton à la foule de ses partisans à 
Miami. 
    Donald Trump, qui a dit sur Twitter avoir regardé le premier 
meeting de Tim Kaine, s'est déclaré peu convaincu: "L'EI et nos 
autres ennemis salivent. Ils n'ont pas l'air présidentiels pour 
moi!" 
    Dans son discours, Tim Kaine est revenu sur son enfance à 
Kansas City et sur son travail dans une mission catholique au 
Honduras, où il a aidé des adolescents à se former aux métiers 
de charpentier et de soudeur, en échange de quoi ils lui 
apprenaient l'espagnol. 
    Au Honduras, a-t-il expliqué, il a appris les valeurs "Fe, 
familia, y trabajo" (Foi, famille et travail). 
     
    GESTE À GAUCHE 
    Evoquant la fusillade de 2007 à l'université de Virginia 
Tech, qui a fait 32 morts alors qu'il était gouverneur de 
Virginie, Tim Kaine s'est montré ému et a dit avoir vécu le pire 
jour de sa vie. Il a promis de s'opposer à la National Rifle 
Association (NRA), qui défend le droit des Américains à porter 
des armes, et de se battre pour des réformes de "bon sens" en la 
matière. 
    Judith Sweeney, de West Park, en Floride, et âgée de 58 ans, 
s'est dite impressionnée par Kaine, qu'elle connaissait peu 
auparavant. Son expérience, son travail en faveur des droits 
civiques et pour réformer les écoles la font le qualifier de 
"merveilleux, très expérimenté, un novateur", a-t-elle dit. 
    Pour Peter Daou, ex-conseiller de'Hillary Clinton désormais 
à la tête d'une société de médias, le discours de Kaine va 
décider des indécis à voter pour elle. 
    "Le mélange de son ton, son comportement, sa vie, cela dit 
beaucoup sur sa capacité à choisir la bonne personne et à ne pas 
céder aux pressions de l'extérieur", a-t-il estimé quant à 
Clinton. 
    La candidate espère que le choix de Kaine l'aidera à rallier 
les électeurs à tendance indépendante et modérée. Mais certains 
partisans de son ancien rival, le sénateur du Vermont Bernie 
Sanders, se sont montrés consternés par ce choix, notamment à 
cause de l'action en faveur du Partenariat trans-Pacifique, 
accord de libre-échange avec l'Asie, de Kaine. 
    Dans un geste destiné à s'associer l'aile gauche des 
démocrates, l'équipe de campagne de Clinton a annoncé que Tim 
Kaine ne soutiendrait pas la version finale de l'accord de 
Partenariat trans-Pacifique, qui attend d'être ratifiée au 
Sénat. Un porte-parole de Kaine a confirmé son opposition. 
    A gauche et dans les syndicats, cette annonce a été 
applaudie. "Nous sommes contents de voir le ticket Clinton-Kaine 
prendre des mesures pour faire campagne sur de grandes idées 
audacieuses et populistes, que les électeurs attendent des 
démocrates", a dit Stephanie Taylor, cofondatrice du Progressive 
Change Campaign Committee. 
    Hillary Clinton a en outre listé par le menu les actions de 
Tim Kaine en faveur des travailleurs à bas revenus, de 
l'éducation et des droits civiques, ainsi qu'en faveur de 
réformes de la législation sur les armes à feu et l'immigration. 
    "Il se bat pour les gens qu'il représente, et il obtient de 
vrais résultats", a-t-elle dit, appliquant à Kaine une phrase 
qu'elle associe souvent à elle-même. "Quand je dis qu'il est un 
progressiste qui aime faire avancer les choses, je le pense", 
a-t-elle ajouté. 
 
     
 
 (Amanda Becker et John Whitesides; Eric Faye et Julie Carriat 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant